La Syrie et l’Irak se meurent et leurs ennemis se frottent les mains! (Chérif Boudelal)

Terrorisme

Le terrorisme dit-on est au Moyen-Orient! Il y a plusieurs catégories de terrorismes dans cette région du monde arabe, et notamment en Syrie et en Irak.

 

1) Le premier terrorisme est le terrorisme d’Etat exercé par les Etats-Unis et leurs alliés dont Israël est le principal planificateur. Ce sont eux qui ont créé et armé ce qu’ils appellent « les jihadistes, l’Etat Islamique, Jabhat el-Nosra », etc.

 

2) Le régime de Bachar el-Assad en est bien entendu le premier responsable interne en Syrie puisque c’est lui qui a commencé à réprimer les manifestants pacifiques et donné l’occasion ainsi aux ennemis du peuple syrien d’entrer en jeu.

 

3) Le troisième responsable est ce qu’on appelle « l’armée libre », équipée et soutenue par les Etats impérialistes en course dans la région.

 

4) Le régime russe qui vient d’entrer dans une guerre ouverte, officiellement en bombardant les terroristes de Daech; mais, comme les autres puissances en course, il commet des crimes « collatéraux ».

 

Tous ceux qui utilisent les armes dans ce pays sont des terroristes d’une manière ou d’une autre, car tous assassinent des syriens et des irakiens innocents.

 

Les Etats-Unis et Israël ont un objectif clair: celui de « pacifier » la région moyen-orientale pour faire de ces pays leur chasse gardée, piller leurs richesses à leur guise et mettre fin à toutes les résistances qui tiennent tête à Israël, aussi bien en Palestine qu’au Liban. Cela dit, le Hezbollah était obligé d’entrer en guerre pour protéger son protecteur, car il sait que si le régime syrien tombe ce sera sa fin. Le régime russe, quant à lui, se voit obligé d’intervenir car le seul régime arabe qui lui permet de maintenir ses intérêts dans la région, c’est le régime syrien.

 

Cela dit, les grandes puissances occidentales et les russes se font la concurrence pour leurs propres intérêts. Les russes sont peut-être un moindre mal, mais c’est un mal quand même. Quant aux régimes arabes de la honte, ils ne sont là que pour payer les factures de la guerre menée par les Etats-Unis et leurs alliés. Et c’est les peuples qui trinquent dans tout ça.

 

Que l’on soit pour les uns ou les autres, il n’y a pas de bons choix lorsqu’on sait que les principaux intéressés sont absents des décisions que les antagonistes prennent ou vont prendre; et ce sont eux qui paient le prix.

 

Donc le mieux, c’est de condamner tous les étrangers qui interviennent militairement en Syrie et en Irak. S’il n’y avait pas d’intervention étrangère, ils se seraient entre-tués un moment puis auraient fini par trouver une solution; car les uns comme les autres sont chez eux, et personne d’entre eux ne peut nier l’existence des autres.

 

Le meilleur soutien que les peuples occidentaux peuvent apporter aux syriens et aux irakiens, c’est d’exiger de leurs pays de retirer leurs armées de cette région du monde et laisser les peuples régler leurs problèmes eux-mêmes.

 

Enfin, l’actualité en Syrie a fait oublier la barbarie israélienne qui ne s’arrête pas un seul jour en Cisjordanie. Les palestiniens désarmés se font agresser et tuer par « l’armée la plus morale du monde » de cet Etat d’occupation israélien le plus barbare et le plus cynique de la planète.