Myriam Benraad : « En Syrie, Assad a déjà gagné, et haut la main »

Non classé

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

Myriam Benraad : « En Syrie, Assad a déjà gagné, et haut la main »

Le retrait annoncé des Américains et la percée djihadiste d’Idlib profitent au leader syrien, qui poursuit sa répression et ses avancées territoriales. A Damas, on fête déjà sa victoire, explique la politologue Myriam Benraad dans une tribune au « Monde ».

Par Myriam Benraad Publié le 23 janvier 2019 à 06h30 – Mis à jour le 23 janvier 2019 à 06h40

Un portrait de Bachar Al-Assad dans une rue de Douma, ville de banlieue au nord de Damas, en septembre 2018.
Un portrait de Bachar Al-Assad dans une rue de Douma, ville de banlieue au nord de Damas, en septembre 2018. MARKO DJURICA / REUTERS

A Washington, l’année 2018 s’est refermée avec l’annonce, relativement brutale, d’un retrait des troupes américaines (quelque 2 000 soldats) déployées en Syrie. Depuis le 19 décembre et le coup d’éclat inattendu du président Donald Trump, les déclarations contradictoires se sont certes multipliées, émanant pour la plupart de membres clés de son administration et tendant à atténuer…

Voir l’article original 334 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s