Que veut réellement la Turquie ? Elle s’oppose au contrôle de Damas sur Manbij de la Syrie

Non classé

MIRASTNEWS

© Sputnik /

ANKARA – Ankara s’oppose à la présence des troupes du gouvernement syrien à Manbij et considère le nettoyage de la région des unités de protection du peuple (YPG) dirigées par les Kurdes comme une question de sécurité nationale, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères turc, Hami Aksoy.

« Nous ne pouvons en aucun cas faciliter les provocations du régime syrien [Damas] à Manbij, ni les tentatives des membres du YPG d’ouvrir la porte aux forces du régime. Le dégagement du YPG de Manbij est une question de sécurité nationale pour nous. L’attaque terroriste à Manbij a une nouvelle fois montré l’importance de débarrasser la région de terroristes et la nécessité de mettre en œuvre la feuille de route pour Manbij », a déclaré Aksoy à la presse.

Mercredi, environ deux douzaines de personnes, dont cinq soldats des Etats-Unis d’Amérique, ont été tuées à Manbij dans…

Voir l’article original 70 mots de plus

Syrie : les clés pour comprendre la revanche de Bachar el-Assad

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie : les clés pour comprendre la revanche de Bachar el-Assad:

Au début du conflit syrien, Bachar el-Assad était un pestiféré, pour qui les jours étaient comptés. Huit ans plus tard, épaulé par l’Iran et la Russie, le raïs de Damas a reconquis les deux tiers du territoire, fait figure de sauveur pour les Kurdes et normalise ses relations diplomatiques.

1. Retrait des Américains et menaces d’Ankara

Donald Trump a tranché: le 19 décembre 2018, il a annoncé le retrait des troupes américaines du nord-est de la Syrie. Il s’agit de 2000 membres des forces spéciales, chargés d’une mission d’entraînement et de renseignement auprès des milices (essentiellement kurdes) qui combattent l’État islamique (EI) dans la zone. L’argument du président américain est purement financier: «Les États-Unis ne veulent plus être le gendarme du monde.» Encore plus explicite: «Nous ne voulons plus être exploités par des pays qui nous utilisent et…

Voir l’article original 534 mots de plus

Syrie/Minbej: friction entre les agences du renseignement US autour de l’enquête sur l’attentat à la bombe

Non classé

Strategika51 Intelligence

Une équipe du FBI mènera l’enquête sur la mort de contractors et de miltaires US dans un attentat à l’explosif à Minbej, dans l’extrême Nord de la Syrie, à quelques kilomètres de la frontière turque.

Cette décision a provoqué une levée de boucliers au sein des autres agences de la communauté du renseignement US dont la CIA dont les responsables rejettent une quelconque intrusion du FBI dans une enquête en territoire étranger où se déroulent des opérations clandestines impliquant un nombre important de sous-traitants et d’agents du renseignement alliés.

Les militaires et les « contractors » tués par un attentat à la bombe en plein centre ville de Minbej alors qu’ils faisaient du …shopping, profitant des soldes de début d’année sur des produits turcs, présents en abondance dans cette ville frontalière.

Damas condamne avec vigueur ce qu’elle considère comme une violation flagrante de sa souveraineté et rappelle qu’aucun organisme d’investigation étranger non…

Voir l’article original 7 mots de plus

L’armée syrienne élimine un groupe terroriste tentant d’atteindre Palmyre – Rapports

Non classé

MIRASTNEWS

© Sputnik / Michael Alaeddin

DAMAS – Les militaires syriens ont éliminé jeudi un groupe de terroristes qui tentaient de quitter la région contrôlée par les États-Unis d’Amérique, At Tanf, dans le sud de la Syrie, pour se rendre à la ville de Palmyre, a fait savoir l’agence SANA.

Selon l’agence de presse SANA, les terroristes tentaient d’atteindre en voiture le désert d’Al-Halba situé à environ 70 km au sud de Palmyre.

Les militaires syriens ont détruit le véhicule des terroristes. Lors de fouilles de la voiture, des fusils et des mitraillettes ont été retrouvés ainsi que les corps de deux terroristes, a rapporté le média.

LIRE PLUS:La Syrie ne tolérera pas les militants à Idlib, dans At Tanf la base des Etats-Unis d’Amérique – Parti Baath

Un autre groupe de terroristes a tenté de se rendre à Palmyre en moto depuis l’est. Les militaires syriens ont arrêté trois…

Voir l’article original 91 mots de plus

Le silence gênant de la France face aux crimes de guerre et tortures perpétrés par les Emirats arabes unis

Non classé

Salimsellami's Blog

Tabassés, électrocutés, pendus par les pieds, violés: ils sont des centaines à avoir disparu dans des centres de détention du sud-Yémen. Ces «prisons secrètes», dénoncées depuis 2016 par des ONG, sont contrôlées par les Émirats arabes unis (EAU), un allié militaire de la France. Le 21 novembre dernier, le président Macron recevait le Prince héritier d’Abu Dhabi à Paris pour témoigner de«la force du partenariat et de liens historiques unissant la France et les EAU». Un partenariat basé sur des liens commerciaux, des ventes d’armes et une coopération militaire avec une armée qui se rend vraisemblablement coupable de crimes de guerre.

Si l’Arabie Saoudite est souvent mise en avant comme leader de la coalition de pays arabes en guerre au Yémen depuis mars 2015, les Émirats arabes unis (EAU) sont également très actifs dans ce conflit meurtrier. L’armée émiratie participe aux côtés des Saoudiens aux bombardements qui ont…

Voir l’article original 1 377 mots de plus