Israël ne parvient pas à fournir à la Finul de preuves de l’existence de tunnels du Hezbollah

Non classé

Salimsellami's Blog

Pour la troisième journée consécutive, les Forces de Défense israéliennes poursuivent l’opération Bouclier du Nord sous le commandement du chef de la région Nord, le général Yoël Strick, et la supervision du chef d’état-major, le général Gadi Eizenkot.

Tsahal a déclaré avoir repéré deux tunnels du Hezbollah s’enfonçant en territoire israélien. Le représentant permanent d’Israël à l’Onu, l’ambassadeur Danny Danon, a dénoncé une violation de la résolution 1701 par le Hezbollah et appelé à la condamner. Selon lui, la construction de ces tunnels serait financée par l’Iran.

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a tenu une réunion en présence des représentants militaires israéliens et libanais. Israël a présenté des vidéos représentant les tunnels, mais aucune preuve de leur emplacement ni de leur financement par l’Iran, et donc de violation de la résolution 1701. Le Liban a nié que ces tunnels existent et rappelé qu’Israël viole l’espace aérien…

Voir l’article original 202 mots de plus

Syrie : Poutine met en garde la France

Non classé

Salimsellami's Blog

Dans les cercles fermés de la diplomatie française, personne ne peut prétendre que cette politique menée par les administrations successives depuis 2011 et basée sur une obsession atlantiste soit un succès : appui militaire et politique d’envergure aux milices terroristes qaidistes et autres, liens troubles avec Daech, frappes directes contre les sites militaires syrien et russe, soutien au séparatisme kurde… Paris a à son actif un casier qui réduit presque à néant ses chances d’une normalisation avec l’État syrien et par conséquent, une participation au juteux marché de reconstruction en Syrie.

En juillet dernier et au lendemain de la libération de la Ghouta orientale, la France a envoyé un convoi d’aide humanitaire à destination des zones sous contrôle de Damas et ce, à la faveur d’une médiation russe. Mais depuis, la rage anti-Assad a pris le dessus à Paris. Et voilà que l’annonce surprise du retrait US de Syrie prend la…

Voir l’article original 321 mots de plus

Syrie: la France incapable de protéger les Kurdes en cas de retrait américain pour une agence turque — RT en français

Non classé

RESEAU ACTU

L’agence gouvernementale turque Anadolu estime dans un rapport que le retrait américain de Syrie mettrait la France en grande difficulté. Au passage, cette dernière révèle l’emplacement de neuf sites militaires français supposés.

Selon un rapport de l’agence gouvernementale turque Anadolu, au moins quatre des bases françaises situées dans le nord de la Syrie, sur lesquelles se trouvent des soldats américains, se trouveraient mises en difficulté par le retrait des forces américaines annoncé par Donald Trump le 19 décembre.

Les cinq autres seraient également plus vulnérables, puisque la France ne peut «assurer leur mobilité continue qu’en s’appuyant sur» les troupes américaines ou les «Unités de protection du peuple» (YPG), kurdes. «Dans les circonstances actuelles, la France ne semble pas être en mesure de fournir un soutien similaire à l’YPG / PKK en comblant l’écart qui résultera du retrait des…

Voir l’article original 355 mots de plus

Des rebelles syriens soutenus par Ankara se dirigent vers Minbej

Non classé

Strategika51 Intelligence

Des rebelles syriens soutenus par la Turquie continuent d’affluer vers le nord de Minbej malgré un double Accord conclu entre la Turquie et la Russie d’un côté et la Turquie et la Syrie de l’autre.

Il semble qu’aucun protagoniste ne se fie aux accords et tous privilégient les rapports de force sur le terrain.

Les rebelles syriens soutenus par l’Armée turque et donc l’OTAN arborent des drapeaux syriens du temps du mandat français et des drapeaux turcs. Ils visent à occuper Minbej et aider la Turquie à se débarrasser des YPG kurdes.

L’ALS ou Armée Syrienne Libre est classée comme une organisation terroriste en Syrie et en Iran.

Le contrôle de Minbej est l’objectif déclaré de Damas, lequel entend rétablir la souveraineté de l’État syrien dans les confins syro-turques.

La Turquie a publiquement annoncé son intention d’envahir Minbej pour donner une leçon finale aux kurdes syriens.

Seul problème qui se…

Voir l’article original 135 mots de plus

Au moment de la victoire désormais indiscutable de la Syrie, de la Russie et des autres alliés, contre le terrorisme et le néocolonialisme en terre syrienne, et de la réouverture de plusieurs ambassades étrangères à Damas, y compris de certains pays du Golfe, il faudrait probablement dire quelques vérités.

Non classé

L'Axe Afrique-Russie

Premièrement, il y aura désormais un monde avant crise syrienne et un monde post-crise syrienne.

Deuxièmement, peut-être que le temps est véritablement venu pour les élites de l’Occident de comprendre une chose devenue pour beaucoup évidente : l’Occident politique, depuis plusieurs siècles et à ce jour, représentait le seul et véritable Axe du mal – cette fameuse notion dont l’establishment occidental aime taxer tous les peuples libres et souverains de notre planète commune.

Voir l’article original

Mutinerie US en Syrie

Non classé

Strategika51 Intelligence

Les forces US positionnés à l’Est de l’Euphrate sont en mutinerie.

Selon des informations fournies par les collaborateurs locaux des forces US déployées en Syrie et plus particulièrement à Minbej, des militaires US auraient non seulement livré des armes et des équipements classés sensibles aux combattants YPG sans attendre l’avis de leur hierarchie mais déclaré publiquement qu’ils s’opposent à tout retrait même ordonné par Washington.

Certains militaires US refusent « de capituler face aux communistes et aux Russes » oubliant un peu que la plupart des YPG kurdes et non kurdes qu’ils utilisent et exploitent sont ouvertement favorables aux thèses d’extrême-gauche.

A Washington, tout l’État profond enrage contre la décision de Trump de retirer les troupes de Syrie. 

Des contre-ordres illégaux ont été signés par Mattis ont été transmis au Centcom. Le responsable des opérations en Syrie ne cache pas ses préférences démocrates et son admiration pour Hillary Clinton. Cette attitude est…

Voir l’article original 279 mots de plus