Égypte: «40 terroristes» tués après une attaque meurtrière contre des touristes

Non classé

RESEAU ACTU

Égypte: «40 terroristes» tués après une attaque meurtrière contre des touristes:

Plusieurs raids ont été menés par les forces de sécurité égyptiennes au lendemain de l’attaque d’un bus de touristes vietnamiens près du Caire.

Les forces de sécurité ont tué samedi «40 terroristes» dans plusieurs raids en Égypte, au lendemain d’un attentat meurtrier contre un bus de touristes vietnamiens près du Caire, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

» LIRE AUSSI – Égypte: 3 touristes vietnamiens et leur guide tués dans l’attaque de leur bus

Les raids ont été menés contre des combattants djihadistes présumés à Guizeh, lieu de l’attaque de vendredi, et dans le Sinaï, selon le ministère. Ce dernier n’a pas précisé si les terroristes tués étaient impliqués dans l’attaque de vendredi soir. Il a cependant précisé les lieux des opérations: à Gizeh, où 30 d’entre eux ont été tués, et à Arish, dans…

Voir l’article original 254 mots de plus

Minbej, le verrou stratégique susceptible de provoquer une guerre mondiale…

Non classé

Strategika51 Intelligence

La situation est devenue extrêmement complexe et tendue dans le voisinage de la ville de Minbej, située à l’extrême nord de la Syrie, à 30 kilomètres de la frontière turque.

Cette ville est un verrou stratégique entre les deux rives de l’Euphrate. Son contrôle permet non seulement de commander le passage entre le Nord-Est et le Nord-Ouest la Syrie mais de contrôler la voie liant le Nord du gouvernorat d’Alep à la Turquie méridionale.

Des informations contradictoires nous parviennent de cette ville depuis près de 24 heures.

Les forces syriennes loyalistes et leurs alliés des forces tribales ont diffusé des vidéos où l’on pouvait voir le drapeau syrien hissé au dessus d’un ancien bâtiment officiel.

Un peu plus tôt, le porte-parole du haut commandement militaire syrien annonçait sur un ton martial la reprise de Minbej par l’Armée Arabe Syrienne à la demande des forces kurdes des YPG.

Dans les faits…

Voir l’article original 466 mots de plus