Trump « ferme » les services publics et « se retire » de Syrie : pourquoi ?

Non classé

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Trump se trouve chroniquement confronté à une classe politique qui est fascinée par le mythe des frontières ouvertes comme par celui de la distribution internationale du travail, quelles que soient les conséquences pour les salariés et petits entrepreneurs des États de la planète. La « gauche » et la « droite » marchent ainsi de conserve afin de détruire les principes mêmes de la souveraineté comme de l’identité, urbi et orbi, au besoin en utilisant l’immense puissance militaire américaine. La récente crise budgétaire « sur le mur » comme le scandale provoqué par Trump en annonçant son intention de quitter la Syrie (voire l’Afghanistan) illustrent donc l’éternel combat entre ceux de Neptune (le grand large) et ceux de Tellus (les racines).

Cela soulève un autre « problème de fonds » : l’incapacité du pays à reconsidérer des pratiques…

Voir l’article original 3 768 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s