Syrie: des kurdes réclament une zone d’exclusion aérienne à la France, d’autres négocient avec Damas ou le naufrage d’une cause

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le retrait d’une partie des forces US de Syrie met les forces kurdes réclamant la création d’une entité semi-étatique en position de faiblesse par rapport aux forces locales pro-turques.

Ces dernières ne cessent de renforcer leur position et de monter en puissance sous l’ombre protectrice d’Ankara, qui ne cache nullement ses ambitions géostratégiques dans ce que les turcs considèrent comme leur arrière basse-cour.

Cette situation pousse les kurdes à adopter deux attitudes contradictoires: négocier avec Damas ou se mettre sous la tutelle d’une autre puissance impliquée dans le conflit syrien.

L’appel par des activistes kurdes lancé à la France pour établir une zone d’exclusion aérienne au dessus de l’extrême Nord de la Syrie révèle non seulement le désespoir de certains meneurs politiques kurdes mais leur méconnaissance totale de la situation régionale et internationale.

Ni la France ni le Royaume-Uni n’ont ni le pouvoir ou la volonté de mettre sur place…

Voir l’article original 414 mots de plus

Syrie: des kurdes réclament une zone d’exclusion aérienne à la France, d’autres négocient avec Damas ou le naufrage d’une cause

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le retrait d’une partie des forces US de Syrie met les forces kurdes réclamant la création d’une entité semi-étatique en position de faiblesse par rapport aux forces locales pro-turques.

Ces dernières ne cessent de renforcer leur position et de monter en puissance sous l’ombre protectrice d’Ankara, qui ne cache nullement ses ambitions géostratégiques dans ce que les turcs considèrent comme leur arrière basse-cour.

Cette situation pousse les kurdes à adopter deux attitudes contradictoires: négocier avec Damas ou se mettre sous la tutelle d’une autre puissance impliquée dans le conflit syrien.

L’appel par des activistes kurdes lancé à la France pour établir une zone d’exclusion aérienne au dessus de l’extrême Nord de la Syrie révèle non seulement le désespoir de certains meneurs politiques kurdes mais leur méconnaissance totale de la situation régionale et internationale.

Ni la France ni le Royaume-Uni n’ont ni le pouvoir ou la volonté de mettre sur place…

Voir l’article original 414 mots de plus

Syrie: des kurdes réclament une zone d’exclusion aérienne à la France, d’autres négocient avec Damas ou le naufrage d’une cause

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le retrait d’une partie des forces US de Syrie met les forces kurdes réclamant la création d’une entité semi-étatique en position de faiblesse par rapport aux forces locales pro-turques.

Ces dernières ne cessent de renforcer leur position et de monter en puissance sous l’ombre protectrice d’Ankara, qui ne cache nullement ses ambitions géostratégiques dans ce que les turcs considèrent comme leur arrière basse-cour.

Cette situation pousse les kurdes à adopter deux attitudes contradictoires: négocier avec Damas ou se mettre sous la tutelle d’une autre puissance impliquée dans le conflit syrien.

L’appel par des activistes kurdes lancé à la France pour établir une zone d’exclusion aérienne au dessus de l’extrême Nord de la Syrie révèle non seulement le désespoir de certains meneurs politiques kurdes mais leur méconnaissance totale de la situation régionale et internationale.

Ni la France ni le Royaume-Uni n’ont ni le pouvoir ou la volonté de mettre sur place…

Voir l’article original 414 mots de plus

Des renforts turcs vers une zone kurde

Non classé

RESEAU ACTU

Des renforts turcs vers une zone kurde:

Ankara a envoyé samedi soir des renforts militaires dans le nord de la Syrie, vers une zone contrôlée par les forces kurdes.

La Turquie a envoyé samedi soir des renforts militaires dans le nord de la Syrie à proximité d’une zone contrôlée par les forces kurdes, alors qu’Ankara menace de mener une nouvelle offensive pour les «éliminer», a indiqué une ONG.

Ce rebondissement sur le terrain intervient après l’annonce surprise mercredi par le président Donald Trump du retrait de ses troupes stationnées dans le nord-est de la Syrie aux côtés des combattants kurdes, cibles de longue date de la Turquie.

«Quelque 35 chars et autres armes lourdes, transportés à bord de porte-chars, ont traversé en début de soirée le poste-frontière de Jarablos», a indiqué à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. «Ils se sont…

Voir l’article original 322 mots de plus

L’Iran lance des missiles près d’un porte-avions des Etats-Unis d’Amérique dans le golfe Persique

Non classé

MIRASTNEWS

© REUTERS / Hamad I Mohammed

Des navires de la marine iranienne ont tiré des missiles près du groupe naval d’un porte-avions des Etats-Unis d’Amérique entré dans le golfe Persique le 21 décembre.

Selon AP, le groupe naval de la marine des Etats-Unis d’Amérique, dirigé par le porte-avions USS John C. Stennis, a été suivi par des navires du Corps des gardiens de la révolution islamique après leur entrée dans le golfe Persique.

« Les navires des Gardiens de la révolution iraniens ont suivi les Stennis et leur groupe d’attaque et, à un moment donné, ils ont tiré des missiles et ont fait sauter un drone », selon le rapport.

Le groupe naval USS John C. Stennis, en plus du porte-avions, comprend le croiseur USS Mobile Bay, les destroyers USS Decatur et USS Mitscher, ainsi qu’un sous-marin stratégique.

Selon le Wall Street Journal, l’entrée de navires états-uniens dans le golfe…

Voir l’article original 1 266 mots de plus