Idriss Déby Itno en Israël

Non classé

Strategika51 Intelligence

Décidément, après les autocrates Arabes du Golfe, Israël est en passe de devenir La nouvelle route de Canossa de quelques dictateurs africains.

Idriss Déby Itno, cinq mandats en tant que président du Tchad depuis 1990, vient de faire un pélérinage en Israël où il a été reçu dimanche 25/11/2018 par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Cette visite confirme la pénétration israélienne en Afrique en général et dans la région du Sahel en particulier.

Le président tchadien veut sécuriser son règne dans un pays en proie à l’instabilité. Israël vient de lui fournir des armes et des équipements de sécurité. Mais pas seulement: une société de sécurité israélienne assurera la formation et l’entraînement de la garde rapprochée de Déby Itno. Comprenez par là que des israéliens assureront eux-mêmes cette tâche.

Israël s’intéresse à Boko Haram et aux autres organisations armées errant au Sahel. Une bonne porte d’entrée et le Tchad…

Voir l’article original 54 mots de plus

Les rebelles utilisent des gaz de combat à Alep, silence radio des médias dominants

Non classé

Strategika51 Intelligence


Des quartiers d’Alep ont été bombardés par des roquettes et des obus à gaz toxiques lancés par des rebelles syriens sans que cela n’émeuve des pays occidentaux et arabes, très prompts à brandir la menace d’une intervention armée en cas d’usage avéré d’armes chimiques.


Et pourtant, c’est le silence. 118 roquettes et obus de mortier sont tombés sur des zones d’habitation en plein milieu d’Alep causant une centaine de victimes civiles. Aucune condamnation lorsqu’il s’agit de faits de forces supplétives.


Les forces aérospatiales russes ont bombardé les sites de lancement des roquettes. 


Les forces de la coalition utilisent des bombes au phosphore blanc et des bombes à sous-munitions à Deir Ezzor et dans l’Est de la Syrie. Les rebelles syriens utilisent des armes chimiques à Alep. Pire encore, les forces terroristes retranchées dans la province rebelle d’Idleb stockent de grandes quantités de gaz de combat. Ni l’OIAC (la pseudo organisation…

Voir l’article original 72 mots de plus

Premières images de l’hôpital d’Alep suite à l’attaque chimique présumée (VIDEO)

Non classé

MIRASTNEWS

© George OURFALIAN Source: AFP
Le 24 novembre 2018, une jeune fille syrienne soignée dans un hôpital.

Une centaine de civils ayant inhalé des gaz toxiques suite à une attaque de roquettes ont été admis à l’hôpital à Alep. Selon l’agence syrienne Sana et l’armée russe, l’attaque aurait été menée par des groupes rebelles ayant fait usage de chlore.

L’agence de presse publique syrienne Sana a rapporté le 24 novembre en fin de soirée que «des groupes rebelles et djihadistes» avaient utilisé des «gaz toxiques» dans une attaque de roquettes contre Alep, grande ville du nord de la Syrie, faisant état d’au moins «100 cas de suffocation» parmi les civils et évoquant un possible recours au «gaz de chlore».

Lire aussi : Syrie: plus de 100 personnes hospitalisées à Alep après une attaque au chlore attribuée aux rebelles

Voir l’article original 1 217 mots de plus

Chypre : les compagnies pétrolières européennes ignorent les menaces d’Erdogan provoquant sa fureur

Non classé

Le cri européen

Les géants énergétiques français et italien, Total et Eni, ont conjointement répondu à un appel d’offres pour explorer et exploiter du gaz et du pétrole au large de Chypre, en dépit des mises en garde turques, ont annoncé lundi les autorités chypriotes. En octobre, le gouvernement de la République de Chypre, n’exerçant son autorité que sur les deux tiers sud de l’île, a invité les groupes énergétiques Total, Eni et l’Américain ExxonMobil à répondre à un appel d’offres pour explorer un nouveau secteur de gaz offshore (le bloc 7) dans la zone économique exclusive (ZEE) de l’île méditerranéenne (…)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde Chypre mardi contre tout « agissement téméraire », alors que Nicosie est déterminé à explorer des gisements gaziers en dépit de l’opposition énergique d’Ankara. « Les agissements téméraires de la Grèce et de l’administration
chypriote-grecque, qui reçoivent le soutien de certains pays…

Voir l’article original 72 mots de plus