A Bahreïn, des élections législatives sous contrôle

Non classé

RESEAU ACTU

A Bahreïn, des élections législatives sous contrôle:

Les principaux partis d’opposition, interdits après la révolte de 2011, ne peuvent pas présenter de candidats et appellent au boycott du scrutin de samedi.

Avec un nombre record de candidats, les élections législatives prévues samedi 24 novembre à Bahreïn pourraient, sur le papier, être le symbole d’une impulsion nouvelle, plus de sept ans après la révolte qui a secoué le royaume, dans le sillage du « printemps arabe ». Mais dans les faits, aucune voix dissidente majeure ne devrait émerger de ce scrutin : les deux principaux groupes de l’opposition ont été dissous par le pouvoir et interdits de présenter des candidats. Le taux de participation est l’un des rares enjeux de ce vote, alors que la liberté de parole n’a cessé de se réduire dans le petit archipel.

La monarchie dirigée par la famille sunnite Al-Khalifa, un satellite de son grand…

Voir l’article original 594 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s