L’armée libère des mains des terroristes de l’Etat islamique 400 kilomètres carrés de désert dans le sud de la Syrie

Non classé

MIRASTNEWS

© Sputnik / Dmitry Vinogradov

DAMAS – L’armée syrienne a mis fin à une opération militaire contre le dernier bastion de l’ISIS (soi-disant État islamique, interdit en Russie et dans d’autres pays) dans la région du plateau d’Al Safa, dans le sud du pays, lors du nettoyage des terroristes dans près de 400 kilomètres carrés du désert, a rapporté l’état-major syrien.

« L’armée syrienne a repris le contrôle total de la région du plateau d’Al Safa. (…) C’était le dernier bastion de l’Etat islamique dans le désert syrien dans le sud du pays. Nous avons nettoyé 380 kilomètres carrés de territoire », indique le communiqué de l’état-major général que Sputnik a à sa disposition.

L’état-major syrien a souligné la volonté de l’armée de poursuivre la lutte contre le terrorisme dans tout le pays.

Le 25 juillet, plusieurs kamikazes ont lancé des attaques dans la ville d’Al Suwaida, située à environ 70 kilomètres…

Voir l’article original 158 mots de plus

De l’affaire Hariri à l’assassinat de Khashoggi, la méthode « MBS »

Non classé

RESEAU ACTU

De l’affaire Hariri à l’assassinat de Khashoggi, la méthode « MBS »:

Il y a un an, le premier ministre libanais était retenu en Arabie saoudite et forcé de démissionner. Derrière cette machination, Mohammed Ben Salman, soucieux de regagner du terrain sur le rival iranien. Un épisode qui porte en germe
l’horreur de l’affaire Khashoggi.

Rien de mieux qu’une petite blague pour détendre l’atmosphère.Mohammed Ben Salman, le prince héritier saoudien, le sait bien. La légèreté n’est pas le fort de ce colosse impavide d’un mètre quatre-vingt-dix, au visage mangé par une
grosse barbe noire. Ce qui frappe plutôt ses interlocuteurs, c’est son débit mitraillette, son regard intense, « fiévreux » disent certains, et les tics nerveux qui hachent parfois son élocution. Mais ce mercredi 24 octobre,
à la tribune du « Davos du désert », la conférence-vitrine de son plan de réformes du royaume, le dauphin de 33 ans comprend qu’il doit forcer sa nature.

C’est sa première…

Voir l’article original 3 856 mots de plus

Les mains du prince émirati sont-elles aussi maculées du sang de Khashoggi ?

Non classé

Salimsellami's Blog

Mohammed Dahlan aurait été chargé par le prince émirati de nettoyer les traces de l’assassinat de Khashoggi. ©Fars News
Mohammed Dahlan aurait été chargé par le prince émirati de nettoyer les traces de l’assassinat de Khashoggi. ©Fars News

Citant une source digne de foi, un quotidien turc a révélé qu’une équipe émiratie avait été chargée de nettoyer les traces de l’assassinat du journaliste saoudienJamal Khashoggi au consulat américain à Istanbul.

«Une deuxième équipe est arrivée à Istanbul sur l’ordre du prince héritier des Émirats arabes unis pour faire disparaître les traces de l’assassinat de Khashoggi au consulat de Riyad à Istanbul. Cette équipe a été envoyée par Mohammed Dahlan», le conseiller sécuritaire du prince héritier de l’émirat d’Abou Dhabi, écrit le journal turc Yeni Safak.

L’équipe qu’avait envoyée Dahlan à Istanbul est impliquée dans le meurtre d’une haute autorité du Hamas, Mahmoud al-Mahbouh, mort assassiné le 19 janvier 2010 à Dubaï.

Cette équipe est arrivée du Liban à Istanbul un jour avant l’assassinat de Khashoggi et le jour de…

Voir l’article original 137 mots de plus

Pour la CIA, Mohammed Ben Salman a ordonné l’assassinat de Jamal Khashoggi

Non classé

RESEAU ACTU

Pour la CIA, Mohammed Ben Salman a ordonné l’assassinat de Jamal Khashoggi:

Cette information, relayée par le « Washington Post », contredit les affirmations du royaume saoudien, qui a totalement dédouané le prince héritier.

Le prince héritier saoudien se pensait épargné, jeudi, après que le parquet l’a totalement dédouané dans l’affaire Jamal Khashoggi. C’était sans compter l’enquête de la Central Intelligence Agency (CIA, l’agence états-unienne de renseignement), qui a
conclu que Mohammed Ben Salman Al Saoud (« MBS ») avait ordonné l’assassinat du journaliste et dissident, rapporte vendredi 16 novembre le Washington Post.

Cette information divulguée par le journal auquel collaborait régulièrement le journaliste critique de Riyad contredit les récentes affirmations du royaume saoudien qui a totalement dédouané le prince héritier Mohammed Ben Salman. Contactée par l’Agence
France-Presse, l’agence américaine de renseignements a refusé de commenter.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi De l’affaire Hariri à l’assassinat de Khashoggi, la méthode…

Voir l’article original 301 mots de plus

Syrie : neutralisation de la dernière poche de Daech dans le Sud du pays

Non classé

Strategika51 Intelligence

Des unités de la division III des forces armées syriennes, soutenus par des unités de la brigade du tigre ont réduit par le feu la dernière poche de Daech dans la province méridionale de Deraa, où débuta la guerre en Syrie.

Plus à l’Est, des avions de combat US et d’autres pays non identifié ont encore utilisé des bombes à sous munitions et des bombes au phosphore blanc contre des localités syriennes, noramment à Hajin. Offciellement, les avions de la coalition bombardent des objectifs de Daech mais la prolifération d’éléments de cette organisation près de l’Euphrate, où se concentre des camps militaires étrangers laissent croire à une complicité. C’est du moins l’avis des officiels syriens, iraniens et russes. Lequel avis est confirmé par les témoignages des troupes, l’imagerie spatiale, l’intelligence humaine et la collecte du signal électromagnétique.

En réduisant la dernière poche noire du Sud de la Syrie, Damas semble…

Voir l’article original 68 mots de plus

Afghanistan : le Pentagone reconnaît l’impossibilité d’une victoire, les Talibans exigent le retrait des forces de la coalition

Non classé

Strategika51 Intelligence

Selon les estimations les plus optimistes du Pentagone, les Talibans contrôlent plus de 60 % du territoire de la République Islamique d’Afghanistan le jour et près de 85 % la nuit.

Après plus de 17 ans de guerre, les chefs militaires US semblent de plus en plus convaincus de l’impossibilité de gagner une guerre en Afghanistan.

Les médiations secrètes entre Washington et les Talibans, tenues en pays tiers, se sont soldés jusqu’ici par des résultats mitigés : les Talibans exigeant le retrait total des forces étrangères du pays et les americains tentant de sauver le gouvernement qu’ils ont mis en place à Kaboul.

Un air de déjà vu ?

Retrait des forces soviétiques d'Afghanistan.

Oui. Les soviétiques sont passés par cette étape en 1988.

Le commandant en chef des forces de la coalition en Afghanistan a lui même reconnu l’impossibilité de gagner la plus longue guerre de l’histoire des États-Unis, peu de temps après avoir…

Voir l’article original 204 mots de plus

Syrie : des spécialistes nord-coréens aux abords d’Idleb

Non classé

Strategika51 Intelligence

Une unité spéciale de sapeurs de la seconde artillerie nord-coréenne a inspecté le jeudi 15 novembre 2018 les abords de la ligne de démarcation entre le dernier poste d’observation militaire syrien et la zone franche d’Idleb.

Accompagnés par des membres de la garde républicaine syrienne et des artilleurs confirmés, les nord-coréens ont établi un plan de feu assez peu conventionnel et ont fait part de leurs observations aux militaires syriens.

Il s’avère que les groupes terroristes protégés par l’OTAN n’aient jamais abandonné leurs armes lourdes et aient profité de la trêve pour consolider et renforcer leurs fortifications avec l’aide des conseillers militaires de l’OTAN.

Damas est confronté actuellement à deux défis majeurs :

Le premier est l’enclave rebelle d’Idlib qu’il faut réduire ;

Le second est la dissémination de camps militaires de marines US mais également de forces spéciales françaises, italiennes et britanniques sur des rives septentrionales de l’Euphrate jusqu’aux…

Voir l’article original 181 mots de plus

La courte guerre avec Gaza a mis en lumière la faiblesse d’Israël

Non classé

Salimsellami's Blog

La semaine dernière, uncessez-le-feuavait été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël:

L’objectif de ce changement, dans le cadre d’un plan négocié par l’Égypte et financé par le Qatar, est de fournir à Gaza l’aide dont il a tant besoin, de rétablir le calme du côté israélien de la frontière et d’éviter une nouvelle guerre.

Dimanche soir, les forces spéciales israéliennes ontrompule cessez-le-feu et sont entrées dans la bande de Gaza en portant des déguisements. De telles incursions se produisentassez souvent, mais ne sont généralement pas rapportées par les médias. Les envahisseurs portaient des vêtements civils et certains étaient déguisés en femmes. Ils sont arrivés en voitures chez un commandant local de Qassam, mais des gardes méfiants les ont arrêtés. Il s’en est suivi une fusillade au cours de laquelle 7 Palestiniens et 1 officier israélien ont été tués. Le but du…

Voir l’article original 1 444 mots de plus

Après l’opération commando d’Israël, chasse aux traîtres à Gaza

Non classé

RESEAU ACTU

Après l’opération commando d’Israël, chasse aux traîtres à Gaza:

Les hostilités qui ont suivi la mission d’infiltration à Bani Suheila le 11 novembre sont les plus graves depuis la guerre de 2014.

« Cet homme est né dans une mosquée », racontent les voisins de Nour Baraka à Bani Suheila, dans le sud de la bande de Gaza. Autrement dit, c’était un homme pieux. A 37 ans, il priait tous les jours. Lundi 12 novembre, pourtant, « pour la première fois, il n’était pas là pour Al-Farj », la prière de l’aube, regrette son frère aîné, Saad Baraka. La veille, Nour Baraka était mort « en martyr, et c’est un honneur », dit-il.

Sur les affiches accrochées sous la tente de deuil dressée après les funérailles et qui ne désemplit pas depuis, le défunt apparaît la barbe noire clairsemée, un kufi blanc sur le crâne, et armé. Marié et…

Voir l’article original 751 mots de plus