Ah, si j’étais Russe… (air connu)

Non classé

Le cri européen

Pour son plus grand malheur, Jamal Khashoggi n’est pas russe. Sa disparition, et son probable assassinat, aurait fait la UNE des plus grands quotidiens occidentaux. Une campagne médiatique de grande ampleur aurait été lancée. Impossible d’ouvrir sa télévision ou d’écouter sa radio sans tomber sur des éditoriaux assassins contre le pouvoir du Kremlin. Le Quai d’Orsay aurait convoqué l’ambassadeur russe tandis que la Commission de Bruxelles se serait immédiatement mise au travail pour élaborer un énième train de sanctions contre la Russie avec « l’amicale » pression de Washington qui n’aurait pas été en reste dans l’offensive pour mener la charge contre Vladimir Poutine en dépit de la présence de Donald Trump à la Maison Blanche.

Oui mais voilà, Jamal Khashoggi est de nationalité saoudienne. C’est pour cette raison que cet opposant au régime en place s’était rendu début octobre dans le consulat de son pays en Turquie pour obtenir des documents…

Voir l’article original 297 mots de plus