Le bluff continue: La défense antiaérienne russe pourrait-elle résister aux frappes des Etats-Unis d’Amérique en Syrie?

Non classé

MIRASTNEWS

© Sputnik / Dmitry Vinogradov

A quelle type de riposte devait s’attendre les Etats-Unis d’Amérique après un tel forfait ?

Du point de vue de la couverture aérienne, l’armée russe en Syrie n’est pas mauvaise, écrit Andrei Kots, analyste militaire à Sputnik. À la base aérienne de Hmeymim, à Lattaquié, il existe un réseau complexe de défense aérienne protégé à distance par les missiles guidés S-400.

Le deuxième niveau de protection concerne les complexes maritimes S-300 Fort, installés dans les croiseurs de missiles Marshal Ustinov et Variag, qui alternent en service en Méditerranée orientale, ainsi que le système de missiles antiaériens Buk-M2E.

La troisième frontière est le système de défense aérienne syrien S-125 Pechora-2M. Et enfin, le quatrième est le Pantsir-S1 à courte portée, qui couvre l’aérodrome et les positions des S-400. De plus, les chasseurs Su-30SM et Su-35 sont prêts à repousser une attaque aérienne à tout moment.

L’armée…

Voir l’article original 1 071 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s