Parlons (Inter) Net

Non classé

Salimsellami's Blog

Syrie : retour sur l’attaque chimique à venir.

Certains affirment qu’il fallait s’y attendre. D’autres feignent la surprise et l’indignation. Comme à chaque avancée de l’armée syrienne (ou recul des combattants de la liberté, c’est comme vous voulez), la fameuse ligne rouge a été franchie…

Voir l’article original 321 mots de plus

Alerte rouge : Dans Idlib, le tournage de la mise en scène « hematoca » a commencé

Non classé

MIRASTNEWS

© AFP 2018 / Omar Haj Kadour

Les habitants d’Idlib disent que l’enregistrement de l’attaque sous faux drapeau avec des armes chimiques a commencé dans la province. Les enregistrements de la mise en scène d’attaques chimiques seront remis aux rédactions cet après-midi, a ajouté le ministère russe de la Défense.

Les terroristes vont lancer des provocations en utilisant soi-disant « des armes chimiques » qui seraient imputées à l’armée syrienne, selon RIA Novosti qui cite le Centre russe pour les parties belligérantes.

Selon les informations reçues des habitants de la province d’Idlib, actuellement, dans la colonie de Jisr al-Shugur, une provocation manipulatrice aurait utilisé les armes chimiques contre des civils pour qu’elle soit imputée à de l’armée syrienne.

Il est à noter que pour le tournage à Jisr al-Shugur, les équipes de plusieurs chaînes de télévision du Moyen-Orient et la branche régionale de la principale chaîne de télévision des Etats-Unis d’Amérique sont…

Voir l’article original 194 mots de plus

Syrie : constat de divergences entre Iran, Russie et Turquie sur Idlib

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie : constat de divergences entre Iran, Russie et Turquie sur Idlib:

Les dirigeants des trois pays, réunis ce vendredi à Téhéran, ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur le sort du dernier bastion rebelle et djihadiste en Syrie, alors qu’une offensive du régime de Damas semble imminente. De son côté, l’émissaire de l’ONU a réclamé un «ultimatum» et des «routes d’évacuation».

Le sort d’Idlib, ultime bastion rebelle et djihadiste en Syrie, est débattu, ce vendredi, lors de deux réunions distinctes alors qu’une offensive du régime sur cette province du nord-ouest du pays semble imminente. D’un côté, les présidents iranien, russe et turc se sont retrouvés à Téhéran pour évoquer la situation de cette province, sans arriver à une position commune. De l’autre, une réunion convoquée par les États-Unis sur le sujet a eu lieu quelques heures plus tard au Conseil de sécurité des Nations unies…

Voir l’article original 1 018 mots de plus

Les pays du Golfe prêts à monnayer leur soutien à Bachar el-Assad

Non classé

RESEAU ACTU

Les pays du Golfe prêts à monnayer leur soutien à Bachar el-Assad:

L’Arabie saoudite et les Émirats conditionnent leurs aides à la reconstruction de la Syrie au départ des Iraniens.

Tirant la leçon de «la nouvelle réalité» en Syrie, l’Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats arabes unis, qui finançaient il n’y a pas si longtemps encore les rebelles opposés à Bachar el-Assad, sont prêts désormais à le maintenir au pouvoir, mais à condition qu’il rompe avec son allié chiite iranien, l’ennemi juré des monarchies sunnites, de Riyad et d’Abu Dhabi, en particulier.

«De nombreux gouvernements examinent quel est le bon équilibre pour s’adapter à cette nouvelle réalité», confie un expert arabe du Golfe. «Le régime syrien a gagné la guerre», ajoute-t-il. «Maintenant, via son allié russe, il veut nous convaincre de normaliser, sans contrepartie, nos relations. Nous devons le faire, mais pas sans contrepartie, on…

Voir l’article original 909 mots de plus

Les Pays-Bas cessent d’apporter leur soutien aux militants syriens et aux Casques blancs depuis qu’Assad «va bientôt gagner»

Non classé

MIRASTNEWS

Un combattant rebelle devant un bus à destination d’Idlib près de Jobar, à Damas, en Syrie 26 mars 2018 © Omar Sanadiki / Reuters

Les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à leur soutien aux militants en Syrie, car le programme n’a pas donné de résultats «attendus». Le mouvement intervient alors que des journalistes ont découvert qu’un des groupes avait été qualifié de terroriste par le pays lui-même.

« La possibilité de changer rapidement la situation [en Syrie] est extrêmement faible », lit-on dans la lettre de la chambre basse du parlement néerlandais, Stef Blok, et du ministre du commerce extérieur, Sigrid Kaag, annonçant la fin des programmes de soutien pour les militants en Syrie.

Le programme de soutien aux groupes antigouvernementaux «modérés» en Syrie a été établi en étroite coopération avec des donateurs aux vues similaires qui poursuivaient les mêmes objectifs que les Pays-Bas et a coûté au pays plus…

Voir l’article original 653 mots de plus

Les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés s’accordent sur une «réponse plus forte» si la Syrie utilise des armes chimiques – Bolton

Non classé

MIRASTNEWS

© AFP 2018 / Mohamed al-Bakour

WASHINGTON – Les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la France ont convenu que toute utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien entraînerait une réaction beaucoup plus forte que lors des incidents précédents, a déclaré à Washington DC le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton.

« Nous avons essayé de faire passer le message ces derniers jours que s’il y a une troisième utilisation d’armes chimiques, la réponse sera beaucoup plus forte », a déclaré le conseiller américain John Bolton.

[Les Etats-Unis d’Amérique semblent couvrir les terroristes qui utilisent souvent les armes chimiques en Syrie, cela prouverait qu’ils seraient avec certains de leurs alliés les vrais commanditaires. Car il n’est pas logique de ne soupçonner qu’une partie en conflit qu’ils ont désarmé et dédouaner les autres sans avoir la volonté de conduire des investigations sérieuses. MIRASTNEWS].

Bolton a déclaré qu’une allégation selon laquelle les…

Voir l’article original 802 mots de plus

WSJ: Trump n’exclut pas de bombarder des militaires russes en Syrie

Non classé

Salimsellami's Blog

Les forces américaines pourraient attaquer directement des militaires russes et iraniens déployés sur le territoire syrien, affirme The Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.                                                                                                                                                                                                                                                       …

Voir l’article original 400 mots de plus