Les enjeux de la bataille d’Idlib, ultime bastion rebelle de Syrie

Non classé

RESEAU ACTU

Les enjeux de la bataille d’Idlib, ultime bastion rebelle de Syrie:

L’offensive du régime syrien sur la dernière province contrôlée par les insurgés est imminente. Le Figaro fait le point sur les enjeux de cette bataille à venir, qui pourrait être encore plus meurtrière que celle de la Ghouta orientale.

Tous les indicateurs le montrent: la bataille pour la reprise d’Idlib par le régime de Bachar el-Assad est imminente. Quatre avions de l’armée russe ont bombardé mardi «des cibles de l’organisation terroriste» Jabhat al-Nosra dans la province rebelle syrienne d’Idlib, a ainsi déclaré ce mercredi le porte-parole du ministère de la Défense Igor Konachenkov.

Après sa victoire à Alep et dans le sud du pays, le président syrien veut écraser cette province du nord-ouest syrien où se sont massés ces dernières années des dizaines de milliers de rebelles et civils évacués des autres bastions insurgés repris par le…

Voir l’article original 898 mots de plus

Mésopotamie : La Révolte de l’eau devient armée

Non classé

Strategika51 Intelligence

La révolte de l’eau dans le sud de l’Irak tourne à l’émeute armée. Les manifestants qui protestaient sur le manque d’eau potable et l’absence de gouvernance s’attaquent désormais aux camps et bases paramilitaires et militaires pour se procurer des armes.

La colère des révoltés semble dirigée plus particulièrement vers l’Iran voisin, accusé de détourner les ressources hydriques du sud de l’Irak, puis vers le gouvernement irakien jugé incompétent et corrompu. Cependant, des manifestant armés auraient tenté d’attaquer des représentations consulaires dont celle des États-Unis et d’autres pays étrangers.

Les bases attaquées par les révoltés de l’eau semblent toutes appartenir à une milice soutenue par l’Iran et qui combat en Syrie dans le cadre de ce que l’on appelle l’Axe de la Résistance.

Pour le ministère iranien des renseignements, la sécheresse induite dans le sud de l’Irak et la révolte qui est en cours serait une énième tentative US de provoquer…

Voir l’article original 159 mots de plus

Iran: hors des missiles, point de salut

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le dévoilement récent par la République Islamique d’Iran d’un avion de combat supposé avoir été conçu localement et  ressemblant fort à un vieux F-5 F a non seulement porté un certain préjudice aux capacités de dissuasion de Téhéran mais encouragé ses ennemis dont Israël à des provocations plus audacieuses.

Selon certaines informations, l’avion de combat présenté aux médias iraniens, baptisé Kawsar, n’est qu’une autre copie améliorée au niveau de la propulsion et de l’avionique du F-5 F US en service au sein de l’Armée de l’Air iranienne. Plus encore, ces mêmes informations soulignent que le prototype Kawsar n’a été retenu que parce que l’appareil qui devait être initialement présenté n’était pas au point et souffrait de délais.

Traditionnellement très attachée à leurs forces armées ou aux nouveautés techniques de des industries de défense, l’opinion iranienne demeure très partagée et une grande partie de celle-ci estime qu’en dehors de la force…

Voir l’article original 20 mots de plus

La carte que joue le Pentagone pour attaquer les forces iraniennes et du Hezbollah en Syrie

Non classé

MIRASTNEWS

© Sputnik / Mijail Voskresenski

Les informations diffusées par Fox News sur l’Iran pourraient être impliquées dans la contrebande d’armes au Liban, une sorte de carte que le Pentagone veut jouer pour justifier son attaque par missile contre les forces iraniennes et du Hezbollah en Syrie, déclare le politologue iranien Seyed Hadi Afghahi.

La chaîne de télévision des Etats-Unis d’Amérique Fox News a rapporté que les services de renseignement occidentaux soupçonnaient que « l’Iran pourrait être impliqué dans le trafic d’armes au Liban ». Les médias ont cité les déclarations d’une source anonyme. La compagnie aérienne iranienne Fars Air Qeshm a effectué deux vols « inhabituels » entre Téhéran et Beyrouth au cours des deux derniers mois.

« Les Iraniens essaient de trouver de nouvelles routes et de nouvelles pistes pour la contrebande d’armes qu’ils envoient à leurs alliés au Moyen-Orient, et ils testent les possibilités de l’Occident à suivre ces envois »,a déclaré la…

Voir l’article original 661 mots de plus

La Chine veut intervenir militairement aux côtés de Damas à Idleb

Non classé

Strategika51 Intelligence

La République populaire de Chine est l’une des puissances suivant le plus près l’ évolution des opérations militaires dans le conflit syrien en y consacrant plus de 25 satellites de surveillance, une armée d’observateurs au sol et une panoplie complète de vecteurs d’écoute et d’interception de signal.

Jusqu’ici, le soutien affiché de Beijing à la Syrie était politique et diplomatique. Ce soutien, ponctué par des livraisons de certaines munitions, n’a jamais atteint, celui de Moscou ou de Téhéran, deux pays qui ont mobilisé leurs ressources militaires et financières pour éviter un effondrement économique et militaire de la Syrie dans sa guerre hybride contre l’OTAN et Israël, lesquels soutiennent, financent, arment et aident des dizaines de milliers de rebelles, de terroristes et de mercenaires afin d’abattre le régime syrien depuis le 15 mars 2011.

Cette situation pourrait changer de façon spectaculaire puisque Beijing a décidé d’intervenir militairement aux côtés de Damas…

Voir l’article original 263 mots de plus