Les Iraniens choqués par le niveau de vie de leurs dirigeants

Non classé

Strategika51 Intelligence

L’ancien gouverneur de la Banque centrale iranienne, Mahmood Bahmani (proche de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad) a lancé une campagne contre la corruption.

Il a révélé que 5 000 enfants de personnalités vivent à l’étranger et détiennent plus sur leurs comptes personnels que la Banque centrale n’a de réserve monétaire (148 milliards de dollars). Il a alors noté que seuls 300 sont enregistrées comme étudiants et feint d’ignorer pourquoi les autres se sont exilés.

Le hastag « Où est votre enfant ? » est alors apparu, harcelant de très nombreux responsables de l’administration Rohani. L’affaire s’est développée avec la diffusion de photographies du mariage quasi-princier du fils de l’ambassadeur iranien au Danemark et d’une designer (photo), laissant entrevoir un niveau de vie somptueux, très loin de la frugalité prônée par le gouvernement et le clergé.

Alors que l’accord JCPoA, signé entre les administrations Obama et Rohani, a enrichi les soutiens de celui-ci, le niveau de…

Voir l’article original 59 mots de plus

Syrie : la «réconciliation» au prix de l’effacement de la mémoire

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie : la «réconciliation» au prix de l’effacement de la mémoire:

Le régime de Bachar el-Assad, qui s’applique à effacer toute trace de la révolution pacifique du printemps 2011, ne conçoit le retour de ses ressortissants que s’ils sont «loyaux» à son égard.

Correspondante à Istanbul

«Réconciliation». C’est un mot amer pour les opposants syriens. Qu’ils soient déplacés ou réfugiés, ils font actuellement l’objet d’une offensive de charme du pouvoir, qui les invite à «revenir» chez eux. «Mais comment envisager la Syrie de demain tant que seule la “vérité officielle” a droit de cité et que toute voix discordante est étouffée?» s’emporte un dissident en exil.

Plus de sept ans après le début de la révolution, seul un Syrien sur deux vit encore chez lui. Partis sous la contrainte ou pour fuir la violence, la plupart de ces déracinés n’aspirent qu’à rentrer chez eux. Mais les conditions desdits «accords…

Voir l’article original 552 mots de plus

Voyage au cœur de la Syrie «pacifiée» par les forces russes

Non classé

RESEAU ACTU

Voyage au cœur de la Syrie «pacifiée» par les forces russes:

Appuyé par les Iraniens et les Russes, le régime syrien reprend du terrain. Il n’est pas un bâtiment officiel, un commerce, un hôpital ou une école qui n’arbore des photographies de Bachar el-Assad, parfois en compagnie de Vladimir Poutine.

À Hama

L’armée russe plante son drapeau tricolore aux quatre coins de la Syrie. Elle semble y être à l’aise et non pas «coincée», comme l’affirmait mercredi le conseiller pour la sécurité nationale américain, John Bolton. La semaine dernière, Moscou a embarqué une trentaine de reporters internationaux, dont un journaliste du Figaro, pour un voyage de propagande à travers les deux tiers du territoire contrôlé par Damas. Objectif: montrer un pays stabilisé, réconcilié, désireux de voir rentrer les Syriens réfugiés à l’étranger. L’armée russe joue désormais la partition de l’aide humanitaire et des bons offices censés raccommoder l’opposition modérée…

Voir l’article original 928 mots de plus

Riyad requiert la peine de mort pour cinq militants des droits de l’homme

Non classé

RESEAU ACTU

Riyad requiert la peine de mort pour cinq militants des droits de l’homme:

Parmi eux, Israa Al-Ghomgham pourrait devenir la première femme condamnée à la peine capitale pour son engagement en faveur des libertés.

La peine de mort a été requise à l’encontre de cinq militants des droits de l’homme en Arabie saoudite, ont annoncé Human Rights Watch (HRW), Amnesty International et plusieurs groupes de défense.

Parmi ces personnes figure Israa Al-Ghomgham, militante chiite de premier plan qui a rassemblé des informations sur les manifestations de masse qui ont eu lieu dans la province Orientale du pays à partir de 2011. Elle avait été arrêtée chez elle en décembre 2015 avec son mari.

Elle pourrait être la première femme à être condamnée à la peine capitale pour son activité relative aux droits de l’homme. Elle est notamment accusée d’incitation à la contestation et d’avoir apporté un soutien moral à…

Voir l’article original 254 mots de plus

Le chef de l’organisation Etat islamique appelle à poursuivre le « djihad »

Non classé

RESEAU ACTU

Le chef de l’organisation Etat islamique appelle à poursuivre le « djihad »:

Abou Bakr Al-Baghdadi a réapparu pour la première fois depuis près d’un an dans un enregistrement de cinquante-cinq minutes diffusé mercredi.

Le chef de l’organisation Etat islamique (EI), Abou Bakr Al-Baghdadi, a fait une réapparition. Il a appelé ses partisans à poursuivre le « djihad » dans un message diffusé mercredi 22 août sur Telegram par des comptes pro-EI. Cet enregistrement, d’une durée de cinquante-cinq minutes, est le premier qui lui est attribué en près d’un an. Le précédent remontait au 28 septembre 2017.

Son message, diffusé à l’occasion de l’Aïd Al-Adha, fête musulmane qui marque la fin du grand pèlerinage à La Mecque, intervient alors que l’EI est acculée en Syrie et a été chassée de tous les centres urbains d’Irak après avoir contrôlé de vastes territoires dans ces deux pays.

« Ceux qui oublient leur religion…

Voir l’article original 417 mots de plus

Le mystérieux sarcophage noir découvert en Egypte révèle de nouveaux secrets (vidéo)

Non classé

Etrange et Insolite

Résultat de recherche d'images pour "sarcophage noir"Début juillet, des archéologues égyptiens ont sorti de terre un mystérieux sarcophage en granit noir. Découvert par hasard, il révèle aujourd’hui ses secrets. A l’intérieur : trois squelettes baignant dans un étrange liquide, et trois panneaux en or portant des inscriptions.

Voir l’article original 456 mots de plus

Attaques chimiques en Syrie, l’Occident relance la guerre psychologique

Non classé

MIRASTNEWS

© REUTERS / Bassam Khabieh

Une nouvelle attaque au gaz va-t-elle se produire en Syrie? La question mérite d’être posée depuis que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont menacé Bachar el-Assad de représailles en cas de nouvelle utilisation d’armes chimique. Si la bataille d’Idleb n’est pas encore engagée sur le terrain, celle de la propagande a déjà débuté.

La bataille d’Idleb va-t-elle être une nouvelle Ghouta?

Rappelez-vous, en avril 2018, alors que les forces gouvernementales sont sur le point de reconquérir Douma, ville principale de la région de la Ghouta, située au nord-est de Damas, une incroyable attaque chimique a lieu. Des vidéos réalisées par la sympathique organisation des Casques Blancs sont relayées sur les réseaux sociaux puis par toute la presse occidentale. Le monde est terrifié par cette nouvelle horreur.

Avec «un faisceau de preuves» —que nous attendons toujours- et sans attendre le résultat d’une quelconque enquête…

Voir l’article original 849 mots de plus