Moscou compare ses résultats du désarmement chimique avec le retard des Etats-Unis d’Amérique + Des bombes made in USA trouvées sur le site d’une frappe de bus au Yémen

Non classé

MIRASTNEWS

Dans la ville russe de Kizner, un entrepôt à ciel ouvert de munitions qui contenaient des agents toxiques, sur le point d’être recyclées dans le cadre du programme de destruction des armes chimiques. © Iliya Pitalev Source: Sputnik 

Désarmement chimique : La Russie met en parallèle ses résultats et le retard des Etats-Unis d’Amérique

Mise en cause par Washington dans l’affaire Skripal, la Russie, par la voix du chef de sa diplomatie Sergueï Lavrov, a rappelé avoir rempli ses obligations en matière de désarmement chimique – contrairement aux Etats-Unis.

Le 12 août, en marge du sommet d’Aktaou (Kazakhstan) qui réunissait les représentants des cinq pays qui bordent la mer Caspienne, le ministre russe des Affaires étrangères s’est exprimé devant la presse sur le démantèlement par la Russie de son arsenal chimique. Et il a profité de l’occasion pour adresser une pique à l’encontre de Washington, qui a récemment annoncé de nouvelles sanctions…

Voir l’article original 1 373 mots de plus

Daech a subi un lourd revers dans le nord de l’Afghanistan

Non classé

RESEAU ACTU

Daech a subi un lourd revers dans le nord de l’Afghanistan:

Dans la province de Jowzjan, où l’organisation avait réussi à s’implanter l’an dernier, 150 à 200 combattants ont préféré se rendre aux forces afghanes plutôt que de tomber entre les mains des talibans.

New Delhi

C’est sans doute la pire défaite de Daech depuis que l’organisation est arrivée en Afghanistan en 2015. Le 1er août, 150 à 200 combattants de l’organisation se sont rendus aux forces afghanes dans la province de Jowzjan, dans le nord du pays. Daech était alors aux prises avec les talibans qui avaient lancé une offensive en juillet pour les déloger du district de Darzab. Le groupe a préféré se rendre aux autorités et avoir la vie sauve plutôt que de tomber entre les mains des talibans. Près d’une centaine de mineurs figuraient parmi les combattants, selon les autorités.

Combats entre insurgés

Le groupe…

Voir l’article original 302 mots de plus

«Daech m’a promis la puissance» : comment l’EI endoctrine les jeunes Afghans

Non classé

RESEAU ACTU

«Daech m’a promis la puissance» : comment l’EI endoctrine les jeunes Afghans:

Pour les jeunes défavorisés et leurs familles, il est difficile de refuser l’éducation gratuite proposée par Daech, a fortiori quand toutes les alternatives ont été éliminées par l’organisation.

Djalalabad

Avant de séduire les cœurs et les esprits, ce sont les ventres creux et les rêves brisés que parviennent à combler les recruteurs de l’EI. Dans ce pays ravagé par presque quarante ans de conflit, les jeunes issus de familles défavorisées, parfois violentes, sont des cibles idéales. Abdoulwahid, 13 ans, raconte qu’un homme «très gentil» l’aurait approché avec de l’argent: «Il m’a promis qu’en rejoignant Daech, j’aurais des cadeaux comme un téléphone portable et deviendrais puissant», se souvient-il. Sans que ses parents ne soupçonnent quoi que ce soit, affirme le gamin au visage rond, il s’est rendu régulièrement «à l’école» dans son hameau natal du district de Kot…

Voir l’article original 445 mots de plus

En Afghanistan, Daech dresse des enfants-soldats

Non classé

RESEAU ACTU

En Afghanistan, Daech dresse des enfants-soldats:

Implanté dans plusieurs régions de ce pays, l’État islamique renforce ses rangs en formant des «lionceaux du califat». Le Figaro a rencontré à Djalalabad des enfants qui ont quitté l’organisation.

Au bruissement des ventilateurs se mêlent les prières murmurées: d’abord par l’enseignant du centre de réhabilitation juvénile de Djalalabad, capitale de la province afghane de Nangarhar, puis par les douze garçons assis par terre devant lui. Au tableau blanc posé sur une table bancale se mêlent phrases en pachtou et extraits du Coran.

Il y a encore quatre mois, Mohammed (1), 16 ans, récitait ses prières devant un autre mollah, «plus important», et un autre tableau, «plus propre». Il y vouait aussi, dit-il, de «combattre jusqu’à la mort le gouvernement afghan et les envahisseurs étrangers». Avant d’être arrêté par les autorités, Mohammed était l’un des nombreux enfants recrutés par le groupe État islamique…

Voir l’article original 951 mots de plus