Après l’échec des révolutions colorées, la guerre économique menée par les forces spéciales du taux de change

Non classé

Strategika 51

De nouvelles techniques de guerre économique, pour l’instant quasiment imparables, agissant sur les taux d’intérêt des banques centrales, la surtaxation des importations, la masse monétaire et les taux de change des monnaies, font rage en Iran, en Turquie, en Syrie, en Irak, en Biélorussie, en Ukraine, en Russie, au Vénézuela et visent désormais la Chine.

Des équipes spécialisés infiltrés (Iran) et se basant sur des opérateurs locaux et influents, souvent issus de l’économie parallèle sont le fer de lance de cette nouvelle forme d’offensive en règle.

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s