Irak : dans le camp d’Erbil, les chrétiens craignent de rentrer chez eux

Non classé

RESEAU ACTU

Irak : dans le camp d’Erbil, les chrétiens craignent de rentrer chez eux:

Le camp d’Ashti 2 à Erbil sera démonté à la fin de l’été. Mais malgré la libération de la plaine de Ninive, certaines familles n’ont toujours pas trouvé les ressources nécessaires pour reconstruire leur vie dehors.

Envoyé spécial à Erbil

La reconstruction de la plaine de Ninive a ses laissés-pour-compte. Dans des préfabriqués usés, exposés au cagnard de cette fin de mois de juillet, une quarantaine de familles vivent toujours dans le camp d’Ashti 2 à Ankawa, le quartier chrétien d’Erbil. «La fermeture du camp nous inquiète», dit Azziz Abdelarad Khadher, un homme massif au regard éteint. Ouvert dans l’urgence en avril 2015 par les Irakiens, les Kurdes et l’Église, le camp a accueilli jusqu’à 5000 personnes. Aujourd’hui, la vie a quitté les travées du camp pour retourner dans la plaine de Ninive libérée. Mais…

Voir l’article original 570 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s