Les autorités syriennes découvrent une cache d’armes occidentales et israéliennes à Homs – Rapport

Non classé

MIRASTNEWS

© Photo: Youtube / syrian ministry of defense

L’armée syrienne est à plusieurs reprises tombée sur des caches d’armes et de munitions fabriquées dans les pays occidentaux et en Israël, tout en effectuant des opérations de grande envergure dans les provinces, libérées des groupes terroristes et militants.

Lors d’une opération de nettoyage dans la partie nord de Homs, les autorités syriennes ont découvert une cache d’armes contenant diverses armes et munitions, a rapporté l’agence de presse syrienne Sana. Selon le média, des « terroristes » ont laissé la cache et des mitrailleuses de 14,5 mm, des fusils de précision fabriqués dans des pays occidentaux non précisés, des fusils d’assaut, des grenades de fabrication israélienne et différents types de munitions.

LIRE PLUS:REGARDEZ que l’armée syrienne découvre des armes massives fabriquées en occident pour les rebelles

Ce n’est pas la première fois que les autorités syriennes ont trouvé des caches remplies d’armes fabriquées…

Voir l’article original 530 mots de plus

Général Ismail : «Au Kurdistan, les terroristes n’ont pas de soutien dans la population»

Non classé

RESEAU ACTU

Général Ismail : «Au Kurdistan, les terroristes n’ont pas de soutien dans la population»:

La situation sécuritaire est bonne au Kurdistan affirme le brigadier général Hazhar Omar Ismail, même s’il estime que les forces peshmergas sont toujours entravées par le manque de moyens et d’équipements.

Envoyé spécial à Erbil

Un an après sa libération, la reconstruction est en cours à Mossoul. Dans la plaine de Ninive libérée, les civils poursuivent leur réinstallation. Pour le général Hazhar Omar Ismail, directeur de la coordination au ministère des peshmergas, la sécurité est revenue au Kurdistan même si des cellules terroristes sont toujours actives dans les territoires disputés entre Bagdad et le gouvernement régional kurde.

LE FIGARO. – Daech a été vaincu militairement et la reconstruction de Mossoul continue. Mais la situation sécuritaire reste fragile dans le Nord de l’Irak, comme en témoigne l’attaque perpétrée fin juillet contre le siège du gouvernement…

Voir l’article original 1 156 mots de plus

Irak : dans le camp d’Erbil, les chrétiens craignent de rentrer chez eux

Non classé

RESEAU ACTU

Irak : dans le camp d’Erbil, les chrétiens craignent de rentrer chez eux:

Le camp d’Ashti 2 à Erbil sera démonté à la fin de l’été. Mais malgré la libération de la plaine de Ninive, certaines familles n’ont toujours pas trouvé les ressources nécessaires pour reconstruire leur vie dehors.

Envoyé spécial à Erbil

La reconstruction de la plaine de Ninive a ses laissés-pour-compte. Dans des préfabriqués usés, exposés au cagnard de cette fin de mois de juillet, une quarantaine de familles vivent toujours dans le camp d’Ashti 2 à Ankawa, le quartier chrétien d’Erbil. «La fermeture du camp nous inquiète», dit Azziz Abdelarad Khadher, un homme massif au regard éteint. Ouvert dans l’urgence en avril 2015 par les Irakiens, les Kurdes et l’Église, le camp a accueilli jusqu’à 5000 personnes. Aujourd’hui, la vie a quitté les travées du camp pour retourner dans la plaine de Ninive libérée. Mais…

Voir l’article original 570 mots de plus

Irak : dans la plaine de Ninive, les villages chrétiens renaissent de leurs cendres

Non classé

RESEAU ACTU

Irak : dans la plaine de Ninive, les villages chrétiens renaissent de leurs cendres:

Quatre ans après l’invasion de la plaine de Ninive par l’Etat islamique, la reconstruction des villages se poursuit. Mais l’épreuve a aggravé les départs à l’étrangers, et la défiance entre les communautés.

Envoyé spécial à Qaraqosh

«Bienvenue dans l’Etat libre de Qaraqosh!» Abouna George Jahola vient de passer le dernier checkpoint irakien à la frontière avec le Kurdistan ; Il file désormais à travers le désert de la plaine de Ninive. Par ses embardées et ses coups de klaxon
rageurs contre les camions impavides, sa conduite tranche avec le sourire en coin de son visage apaisé. Ce prêtre syriaque catholique retourne à Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak où la vie reprend chaque jour un peu plus de vigueur.
Sur les 50.000 personnes qui y vivaient avant 2014, près de la moitié des familles…

Voir l’article original 1 297 mots de plus

L’Irak entre reconstruction et crise sociale

Non classé

RESEAU ACTU

L’Irak entre reconstruction et crise sociale:

Dans le Nord, quatre ans après l’invasion de la plaine de Ninive par l’Etat islamique, la refondation des villages chrétiens se poursuit dans la difficulté. Dans le Sud, la révolte gronde en «pays chiite».

Trois mois après les élections législatives, le pays est toujours sans gouvernement, tandis que dans le Sud les manifestations se poursuivent contre l’absence de services publics. Quatre ans après la conquête de pans entiers de territoires irakiens par Daech – et même si la menace djihadiste est désormais contenue -, l’Irak n’en finit pas de panser ses plaies.

La reconstruction de Mossoul, «l’ex-capitale» du califat, tarde. Des chrétiens retournent peu à peu chez eux dans la plaine de Ninive, mais les tensions communautaires y restent fortes. Quant au pouvoir politique à Bagdad, il demeure fragmenté et décrié par une population lasse de l’impéritie de ses dirigeants, qu’ils…

Voir l’article original 534 mots de plus

À Gaza, c’est l’avenir des Palestiniens qui s’invente

Non classé

Salimsellami's Blog

C’est une conversation à cœur ouvert qu’Orient XXI a eue avec Leïla Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine à Paris et à Bruxelles auprès de l’Union européenne. Elle y aborde sans langue de bois et sans tabous l’intifada pacifique de Gaza, le processus d’Oslo, la colonisation de la « Jérusalem métropolitaine », l’affaiblissement de l’establishment palestinien et le péril que représente l’infléchissement des positions arabes. Elle replace le conflit avec Israël dans le temps long et rappelle avec force que la question des réfugiés demeure centrale.   Ghaza             Frontière Gaza-Israël, 15 mai 2018. L’une des premières manifestations pour le droit au retour à l’occasion du 70e anniversaire de la Nakba.                                                         Ashraf Amra/APA/Zuma/Alamy

Voir l’article original 9 573 mots de plus

Recruteuses, membres de la police islamique… Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh (VIDEO)

Non classé

RESEAU ACTU

Recruteuses, membres de la police islamique… Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh (VIDEO):

Près de 300 Françaises seraient présentes sur les terres irako-syriennes du djihad. RT France dresse le portrait de ces djihadistes occidentales qui ont tout abandonné pour l’organisation terroriste Daesh.

Elles s’appellent Emilie, Hayat, ou encore Cassandra, et elles ont tout quitté pour rejoindre l’organisation terroriste Etat islamique (EI)…

Parmi elles, en 2017 : 300 djihadistes françaises seraient présentes en Syrie et en Irak. Certaines sont devenues recruteuses pour Daesh, d’autres ont intégrér la police de l’organisation, pour appliquer, par exemple, des sanctions telles que
la flagellation. RT France dresse le portrait de ces femmes qui, souvent, ont quitté leur famille de leur plein gré pour rejoindre l’Etat islamique.

Lire aussi : Irak : la Française Mélina Boughedir condamnée à la perpétuité pour appartenance à Daesh

Lire aussi :

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/176726768678

Voir l’article original