Irak : l’impossible retour des proches de Daech

Non classé

RESEAU ACTU

Irak : l’impossible retour des proches de Daech:

Près de 80.000  Irakiens habitent des camps dans le désert d’al-Anbar. Ces bannis sont accusés de liens avec Daech.

De notre envoyé spécial à Khaldieh (Irak)

Installé à flanc de colline, derrière la route principale qui mène à Ramadi depuis Faloudja, le camp de déplacés de Khaldieh se confond avec le paysage: une étendue morne et désertique interrompue par le bleu céleste du lac d’Habbaniyah. Des centaines de sacs en plastique, allègrement chahutés par le vent, s’accrochent aux seuls arbustes griffus qui résistent à la chaleur. Quelques silhouettes apparaissent entre deux tentes poussiéreuses et s’évaporent aussitôt.

Plus de cent familles au total vivent ici, à l’abri des regards. Certaines sont arrivées il y a un mois, peut-être deux. D’autres campent depuis la libération des villes voisines, par les forces irakiennes, entre février et juin 2016. Au total environ 80.000 personnes logent toujours…

Voir l’article original 1 030 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s