La guerre contre l’Iran serait «la mère de toutes les guerres», prévient Rouhani

Non classé

MIRASTNEWS

PHOTO DE FICHIER: Exercice militaire de l’Iran dans le détroit d’Ormuz © Hamed Jafarnejad / AFP

Le président iranien Hassan Rouhani a mis en garde les Etats-Unis d’Amérique contre la provocation de Téhéran, affirmant que le conflit avec le pays serait « la mère de toutes les guerres ».

« Ne jouez pas avec la queue du lion, cela ne ferait que conduire à des regrets », a déclaré le dirigeant iranien lors d’un entretien avec des diplomates iraniens dimanche, ont rapporté les agences de presse locales. « Les Américains doivent bien comprendre que la paix avec l’Iran est la mère de toute paix, et la guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres. »

Les Iraniens ne seront « unis » que par les nouvelles menaces des Etats-Unis d’Amérique, a déclaré Rouhani, ajoutant que la République islamique « va certainement vaincre l’Amérique ».

La nouvelle série de commentaires acerbes du président iranien intervient un jour après…

Voir l’article original 195 mots de plus

L’Egypte satisfait le FMI et rehausse de 75% les prix du gaz à usage domestique

Non classé

RESEAU ACTU

L’Egypte satisfait le FMI et rehausse de 75% les prix du gaz à usage domestique:

Les consommateurs Égyptiens devront débourser 75% de plus pour se procurer le gaz à usage domestique et commercial à partir du 1er août 2018, selon une déclaration officielle des autorités du Caire. Le pays applique ainsi une dernière mesure de son programme d’austérité imposé par le FMI.

Les consommateurs Égyptiens dont un grand nombre peine à joindre les deux bouts ne sont pas au bout de leur peine. Le gouvernement a annoncé ce samedi 21 juillet, une augmentation de 75% du prix du gaz naturel à usage domestique et commercial. C’est la dernière mesure d’un programme d’austérité dicté par le FMI. En effet, le pays a signé avec l’institution de Bretton Woods, un programme de prêts de 12 milliards de dollars en 2016 pour attirer les investisseurs et relever l’économie durement touchée par les…

Voir l’article original 281 mots de plus

Rohani met en garde Trump contre la « mère de toutes les guerres »

Non classé

RESEAU ACTU

Rohani met en garde Trump contre la « mère de toutes les guerres »:

Le président iranien Hassan Rohani a demandé dimanche à son homologue américain Donald Trump de renoncer à sa politique hostile à l’encontre de Téhéran en le prévenant qu’une guerre avec l’Iran serait “la mère de toutes les guerres”, selon des propos rapportés par les médias iraniens.

Lors d’un discours devant des diplomates iraniens cité par l’agence semi-officielle Isna, Hassan Rohani a lancé un ferme avertissement au chef de la Maison blanche: “Mr Trump, ne jouez pas avec la queue du lion, cela ne produira que des regrets.”

“L’Amérique devrait savoir que la paix avec l’Iran est la mère de toutes les paix et que la guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres”, a poursuivi le président iranien, réputé modéré.

“Vous n’êtes pas en position d’inciter le peuple iranien à se soulever contre les intérêts…

Voir l’article original 255 mots de plus

Dans le sud de l’Irak, le «pays chiite» gronde

Non classé

RESEAU ACTU

Dans le sud de l’Irak, le «pays chiite» gronde:

Des dizaines de milliers de manifestants, descendus dans la rue, dénoncent la corruption de leurs dirigeants.

Dans le «pays chiite», la colère ne retombe pas. Lancées le 8 juillet dans la grande ville pétrolière de Bassora, les protestations ont gagné progressivement d’autres villes, comme la cité sainte chiite de Nadjaf.

Les dizaines de milliers de manifestants, descendus dans la rue, dénoncent la corruption de leurs dirigeants, originaires pourtant bien souvent du Sud, l’absence de services publics et l’abandon dans lequel le gouvernement central de Bagdad tient cette région, riche en pétrole. La répression a fait huit tués, parmi les manifestants, et 280 blessés parmi les forces de sécurité.

Les raisons de cette grogne vont bien au-delà des coupures d’eau et d’électricité dont souffre le «pays chiite». Elles renvoient à l’incapacité des autorités irakiennes à bien gérer leur pays.

«Ni sunnites…

Voir l’article original 253 mots de plus

Irak : l’impossible retour des proches de Daech

Non classé

RESEAU ACTU

Irak : l’impossible retour des proches de Daech:

Près de 80.000  Irakiens habitent des camps dans le désert d’al-Anbar. Ces bannis sont accusés de liens avec Daech.

De notre envoyé spécial à Khaldieh (Irak)

Installé à flanc de colline, derrière la route principale qui mène à Ramadi depuis Faloudja, le camp de déplacés de Khaldieh se confond avec le paysage: une étendue morne et désertique interrompue par le bleu céleste du lac d’Habbaniyah. Des centaines de sacs en plastique, allègrement chahutés par le vent, s’accrochent aux seuls arbustes griffus qui résistent à la chaleur. Quelques silhouettes apparaissent entre deux tentes poussiéreuses et s’évaporent aussitôt.

Plus de cent familles au total vivent ici, à l’abri des regards. Certaines sont arrivées il y a un mois, peut-être deux. D’autres campent depuis la libération des villes voisines, par les forces irakiennes, entre février et juin 2016. Au total environ 80.000 personnes logent toujours…

Voir l’article original 1 030 mots de plus

Les USA poussent-ils l’Iran à bloquer le détroit d’Ormuz?

Non classé

RESEAU ACTU

Les USA poussent-ils l’Iran à bloquer le détroit d’Ormuz?:

Les autorités iraniennes menacent de fermer le détroit d’Ormuz aux exportateurs de pétrole, si leurs propres exportations d’or noir sont bloquées en raison des sanctions américaines.

Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a soutenu la proposition avancée par le Président Hassan Rohani de fermer le détroit d’Ormuz aux exportateurs de pétrole que sont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Irak, le Koweït et le Qatar.

«Si l’exportation du pétrole iranien est bloquée, aucun autre pays de la région ne l’exportera non plus», a-t-il indiqué, cité samedi sur son site officiel.

Et d’appeler le chef de la diplomatie du pays à suivre strictement l’attitude du Président Rohani sur cette question qui avait plus tôt menacé de cesser la livraison de pétrole sur le marché international par le biais du détroit d’Ormuz si les États-Unis continuaient à exiger que les…

Voir l’article original 125 mots de plus