Les forces syriennes hisseront le drapeau national dans la ville de Deraa

Non classé

MIRASTNEWS

La photo distribuée par l’agence de presse officielle syrienne SANA le 12 juillet 2018 montre des gens brandissant leur drapeau national près du conseil municipal après que les forces gouvernementales ont repris la ville de Tafas dans la campagne de Deraa. (via AFP)

Les forces syriennes se préparent à hisser le drapeau national au-dessus de la ville de Daraa, dans le sud du pays, alors qu’une importante opération antiterroriste touche à sa fin, les militants soutenus par des étrangers quittant la région pour des accords de cession négociés.

Des témoins ont déclaré à Reuters que des véhicules de l’armée syrienne, accompagnés par la police militaire russe, avaient réussi à entrer à Deraa jeudi.

Ils ont dit que les grues du conseil municipal de Dara’a avaient érigé un mât de drapeau près de la mosquée de Dara’a, où la crise syrienne avait éclaté en mars 2011.

Depuis le 19 juin, l’armée…

Voir l’article original 758 mots de plus

Nétanyahou chez Poutine pour interdire le Golan à l’Iran

Non classé

RESEAU ACTU

Nétanyahou chez Poutine pour interdire le Golan à l’Iran:

Le premier ministre israélien est venu à Moscou montrer la détermination de son pays à interdire toute emprise militaire autour de cette région stratégique.

Jérusalem

Pour la troisième fois depuis le début de l’année, Benyamin Nétanyahou a effectué mercredi un pèlerinage en Russie. Objectif: tenter une fois de plus de convaincre Vladimir Poutine qu’il est de l’intérêt même de la Moscou de laisser Israël bouter l’Iran hors de Syrie, y compris par la force. Il y a en effet urgence. Les troupes de Bachar al-Assad soutenues par l’aviation russe sont sur le point de reconquérir la partie syrienne du plateau du Golan qui est aux mains des rebelles.

» LIRE AUSSI – Israël s’inquiète de l’afflux de réfugiés syriens sur sa frontière du Golan

Benyamin Nétanyahou s’est fait une raison. Il accepte que Bachar al-Assad rétablisse son pouvoir, mais à…

Voir l’article original 416 mots de plus

Bolton tente de convaincre Trump d’abattre l’Iran. Par Gareth Porter

Non classé

RESEAU ACTU

Bolton tente de convaincre Trump d’abattre l’Iran. Par Gareth Porter:

John Bolton a peut-être renoncé à vouloir bombarder l’Iran, disant que ce n’est pas lui qui décide, mais il n’a pas vraiment renoncé à essayer de convaincre Trump de remplacer le régime de Téhéran, comme l’explique Gareth Porter.

Maintenant que l’administration Trump a fait dérailler l’accord nucléaire iranien, la vieille question du changement de régime en Iran est de retour. Le conseiller à la sécurité nationale John Bolton est évidemment le principal défenseur du changement de régime au sein de l’administration, et il y a toutes les raisons de croire qu’il a commencé à faire avancer cette politique auprès de Donald Trump au cours de son premier mois à la Maison-Blanche.

Bolton faisait partie de la puissante faction néoconservatrice des responsables de la sécurité nationale dans l’administration de George W. Bush qui avait un plan pour soutenir le changement…

Voir l’article original 1 282 mots de plus

Aoun appelle l’ONU à aider le Liban à délimiter sa frontière avec Israël

Non classé

RESEAU ACTU

Aoun appelle l’ONU à aider le Liban à délimiter sa frontière avec Israël:

Le président libanais, Michel Aoun, a appelé mercredi l’ONU à aider le Liban à pouirsuivre la délimitation de sa frontière sud avec Israël et à renouveler le mandat de la Force intérimaire au Liban (FINUL) sans en réduire les effectifs, lors d’un entretien avec la coordinatrice spéciale des Nations Unies pour le Liban, Pernille Dahler, qu’il a reçue au palais de Baabda.

“L’ONU doit aider le Liban à poursuivre la délimitation de sa frontière jusqu’aux fermes de Chebaa et aux hameaux de Kfarchouba car il s’agit de terrains libanais dont les habitants sont Libanais”, a dit le chef de l’Etat à Mme Dahler. Il a également appelé l’ONU à renouveler le mandat de la FINUL déployée à la frontière avec Israël, “sans changement dans les effectifs, le budget ou dans son mandat”.

Pour sa part, Mme…

Voir l’article original 398 mots de plus

Israël attaque des positions de l’armée syrienne dans la province de Quneitra

Non classé

MIRASTNEWS

© AP Photo / Hassan Ammar

L’Agence de presse arabe syrienne (SANA) a rapporté mercredi soir que les défenses aériennes syriennes avaient répondu à une attaque israélienne contre la province de Quneitra, dans le sud-ouest de la Syrie.

« L’avion de l’ennemi israélien a tiré plusieurs missiles en direction de certaines positions de l’armée », a indiqué SANA citant la source militaire. Le rapport indiquait que les cibles étaient des postes de l’armée syrienne près des villes de Hadar et Juba. SANA a déclaré que la défense aérienne syrienne avait bloqué certaines des frappes et que seuls les dégâts matériels avaient résulté de l’attaque.

Des rapports ont également fait état de l’activité intense des FDI au-dessus de la Syrie près des hauteurs du Golan occupées par Israël.

Les Forces de défense israéliennes ont par la suite reconnu avoir tiré des missiles sur la province de Quneitra, dans le sud-ouest de la Syrie.

Voir l’article original 166 mots de plus

La Syrie repousse une énième agression israélienne sur le Golan

Non classé

Strategika51 Intelligence

La Syrie est parvenue encore une fois à repousser une énième agression israélienne dans le Sud-Ouest de son territoire, où ses troupes ont réussi à progresser avec une rapidité foudroyante.

La plupart des missiles israéliens ont été interceptés et détruits par les systèmes de défense anti-aérienne au dessus du Golan.

Tel-Aviv vit très mal la progression des forces syriennes dans la province méridionale de Deraa et l’effondrement des groupes radicaux rebelles.

En déclenchant une guerre hybride contre la Syrie, Tel-Aviv était loin de se douter un jour qu’il allait créer un formidable adversaire capable non seulement de survivre mais à anéantir l’équilibre stratégique basé sur l’hégémonie militaire israélienne réelle ou mystifiée.

L’armée syrienne a survécu à une guerre longue de presque une décennie et arrive désormais à mettre en échec la moindre tentative israélienne. On imagine la rage des stratèges ayant imaginé la solution supposé être finale du « printemps arabe ».

Voir l’article original 3 mots de plus

« La plus grande menace des djihadistes de l’Ouest tunisien est leur capacité de résilience »

Non classé

RESEAU ACTU

« La plus grande menace des djihadistes de l’Ouest tunisien est leur capacité de résilience »:

Le chercheur Matt Herbert analyse le pouvoir de nuisance des islamistes armés tunisiens après l’attaque meurtrière qui a fait six morts parmi les forces de sécurité.

Après l’attaque qui a fait six morts dans le nord-ouest de la Tunisie, dimanche 8 juillet, Matt Herbert, auteur du rapport « L’Insurrection dans les régions frontalières de l’ouest de la Tunisie » (28 juin 2018) publié par le groupe de réflexion Carnegie, rappelle la capacité de résilience des groupes djihadistes basés à la frontière entre la Tunisie et l’Algérie.

Six membres des forces de l’ordre tunisiennes ont été tués dans le nord-ouest de la Tunisie. Il n’y avait pourtant pas eu d’attaques terroristes d’ampleur depuis deux ans.

Matt Herbert Il n’y a pas eu d’attaques spectaculaires dans les grandes villes depuis mars 2016, c’est vrai, mais il y…

Voir l’article original 810 mots de plus

Avec l’Iran, les USA refont la même erreur qu’en Irak

Non classé

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Avec l’Iran, les USA refont la même erreur qu’en Irak

Publié par Gilles Munier sur 11 Juillet 2018, 07:43am

Revue de presse : Sputnik (10/7/18)*

15 ans après l’invasion désastreuse de l’Irak par les USA, Lawrence Wilkerson, qui avait formulé la propagande utilisée pour justifier la guerre, met en garde contre la répétition exacte de la situation, cette fois avec l’Iran.

Voir l’article original 522 mots de plus