L’Iran dit qu’il résistera aux pressions américaines

Non classé

RESEAU ACTU

L’Iran dit qu’il résistera aux pressions américaines:

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré ce matin que les Etats-Unis regretteraient la décision d’abandonner l’accord nucléaire de 2015 et que Téhéran résisterait farouchement aux pressions américaines pour limiter son influence au Moyen-Orient.

» LIRE AUSSI – Nucléaire iranien : sous pression, Téhéran menace de se retirer de l’accord

L’accord de Vienne sur le nucléaire iranien ou plan d’action conjoint (JCPOA), signé le 14 juillet 2015 à Vienne par les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, et l’Allemagne, encadre le programme nucléaire iranien en échange de la
levée de certaines sanctions qui touchaient le pays. Le président américain Donald Trump a déclaré que, sauf rectification par les puissance européennes des lacunes de l’accord de 2015 d’ici au 12 mai, il refuserait de poursuivre l’allégement des
sanctions pour l’Iran.

“S’ils veulent s’assurer que nous ne recherchons pas la…

Voir l’article original 103 mots de plus

RPT-Steinitz (Israël) menace Assad en cas d’attaque iranienne

Non classé

RESEAU ACTU

RPT-Steinitz (Israël) menace Assad en cas d’attaque iranienne:

Un ministre membre du cabinet de sécurité israélien a déclaré lundi qu’Israël pourrait tuer le président syrien et renverser son gouvernement si l’Iran, qui soutient Bachar al Assad, utilisait le territoire syrien pour attaquer Israël.

“Israël n’a pas été impliqué dans la guerre civile (syrienne) jusqu’à présent”, a déclaré Yuval Steinitz, le ministre de l’Energie, au site d’information israélien Ynet.

“Si le président syrien Bachar al Assad continue d’autoriser l’Iran à opérer en territoire syrien, Israël le liquidera et renversera son régime”, a-t-il déclaré.

“Si Assad laisse l’Iran transformer la Syrie en base militaire contre nous, pour nous attaquer du territoire syrien, il devrait savoir que ce sera sa fin”, a-t-il ajouté.

(Dan Williams; Danielle Rouquié pour le service français)

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/173672633738

Voir l’article original

L’Iran résistera farouchement aux Etats-Unis d’Amérique pour limiter son rôle: Rouhani

Non classé

MIRASTNEWS

Le président iranien Hassan Rouhani s’adresse à une foule à Mashhad, dans le nord-est de l’Iran, le 7 mai 2018. (Photo par President.ir)

Le président iranien Hassan Rouhani a déclaré que Téhéran résisterait farouchement aux tentatives des Etats-Unis d’Amérique de saper son rôle au Moyen-Orient à une date fixée par le président Donald Trump pour amener le pays sous de nouvelles pressions.

Trump a déclaré qu’un accord nucléaire avec l’Iran n’aborde pas le rôle du pays au Moyen-Orient et ses capacités de missiles et a menacé de le laisser la semaine prochaine si l’accord n’est pas « fixé ».

Dans un discours dans la ville iranienne de Mashhad lundi, Rouhani a réitéré son avertissement que les Etats-Unis d’Amérique regretteront une décision de se retirer du Plan d’action global commun (PAGC, JCPOA).

« S’ils veulent s’assurer que nous ne recherchons pas une bombe nucléaire, nous avons répété que nous ne le sommes pas et…

Voir l’article original 344 mots de plus

Liban: le Hezbollah pro-iranien en passe de confirmer son emprise politique

Non classé

RESEAU ACTU

Liban: le Hezbollah pro-iranien en passe de confirmer son emprise politique:

Le mouvement chiite Hezbollah, un des principaux alliés de l’Iran au Moyen-Orient, semble lundi en passe de confirmer son emprise sur la scène politique libanaise, au lendemain des premières législatives en près d’une décennie dans le pays.

Le scrutin a par ailleurs été marqué par un faible taux de participation -49,2%- ainsi que par l’émergence d’un mouvement de la société civile contestant les partis au pouvoir, qui devrait remporter deux sièges au parlement (128 sièges).

Le partage du pouvoir au Liban entre les différentes communautés religieuses empêche la suprématie d’un seul parti ou d’une communauté au sein de l’hémicycle. Le Hezbollah, très populaire dans ses bastions, devrait toutefois conforter sa position grâce
aux alliances qu’il pourrait tisser ou renouveler.

Des partisans du Hezbollah circulent dans les rue de Nabatieh dans le sud du Liban, le 6 mai 2018 (AFP - MAHMOUD ZAYYAT)
Des partisans du Hezbollah circulent dans les rue de Nabatieh dans le sud du Liban, le 6 mai 2018…

Voir l’article original 638 mots de plus

« Si les États-Unis quittent l’accord nucléaire, ils le regretteront comme jamais »: Rohani met en garde Trump

Non classé

RESEAU ACTU

« Si les États-Unis quittent l’accord nucléaire, ils le regretteront comme jamais »: Rohani met en garde Trump:

A quelques jours de la décision du président américain Donald Trump sur l’accord nucléaire iranien, Téhéran a averti dimanche que les États-Unis regretteraient “comme jamais” leur éventuel retrait du texte, tout en restant vague sur ses intentions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

Si les États-Unis quittent l’accord nucléaire, vous verrez bientôt qu’ils le regretteront comme jamais dans l’Histoire”, a dit le président iranien Hassan Rohani lors d’un discours retransmis à la télévision publique.

L’accord sur le nucléaire iranien a été conclu en juillet 2015 à Vienne entre Téhéran et le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), avant l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump.

Par ce texte, l’Iran déclare solennellement ne pas chercher à se doter de…

Voir l’article original 748 mots de plus

Comment avons-nous pu abandonner nos alliés kurdes ?

Non classé

RESEAU ACTU

Comment avons-nous pu abandonner nos alliés kurdes ?:

Malédiction du peuple kurde… Emmanuel Macron reçoit à l’Elysée le 29 mars une délégation des forces démocratiques
syriennes kurdes mais assure aussitôt après qu’aucune nouvelle opération militaire n’est envisagée dans le nord de la Syrie pour protéger ses alliés contre les assauts de la Turquie…

Pourquoi l’Occident et les Etats-Unis les ont-ils abandonnés à la fureur du despote Erdogan et de ses affidés djihadistes
à Afrin ou à celle de l’armée irakienne et de ses supplétifs iraniens à Kirkouk ? Ces Kurdes avaient pourtant été assez bons et braves pour jouer les fantassins de nos armées qui ne voulaient pas engager de troupes au sol, afin de combattre chez eux
les terroristes qui venaient chez nous ensanglanter les rues.

On a chanté les louanges de leurs guerrières aux tresses noires qui mettaient…

Voir l’article original 355 mots de plus