Des militaires français « contrôlés » par un poste militaire syrien près d’Al-Hassaka

Non classé

Strategika51 Intelligence

Les informations récentes faisant état de l’interception accidentelle au début du mois de mai 2018 de dizaines de militaires français déployés au sein d’unités kurdes près d’Al-Hassaka en Syrie nous ont été confirmés par une source anonyme de l’Armée syrienne.

Les dizaines de militaires français en provenance du Kurdistan irakien sont entrés en Syrie et se sont dirigés par méprise vers un poste de contrôle de l’Armée syrienne.

Des combattants du Rojava accompagnant les militaires français en Syrie ont-ils délibérement dirigé le convoi vers une position de l’Armée syrienne suite à un marchandage infructueux pour la partie kurde?

Des éléments du Rojava opérant avec les forces spéciales françaises près d’Al-Hassaka sont en réalité des agents des services de renseignement syrien et la thèse selon laquelle les militaires français auraient été attirés vers un poste de contrôle militaire syrien où ils ont été désarmés et interrogés sur la raison de leur…

Voir l’article original 158 mots de plus

Le rêve sioniste converge avec le cauchemar suprémaciste

Non classé

Mounadil al Djazaïri

Un  texte intéressant de Lluís Bassets. Si l’article figure dans la rubrique opinion du journal El Pais, il n’en reste pas moins que Bassets est non seulement journaliste (et pas n’importe lequel) mais également directeur adjoint de ce journal espagnol pour la Catalogne.

Résultat de recherche d'images pour "Lluís Bassets"Lluís Bassets

Bassets capte bien l’essentiel de ce qui se joue en ce moment en Palestine, terre où s’exerce  avec une force inégalée l’idéologie agressive et suprémaciste  qui domine actuellement aux Etats Unis, pays où elle n’a jamais disparu malgré les succès de la lutte pour les droits civiques. C’est la convergence de ces suprémacismes qui est au cœur du texte présenté ici.

Comme le dit Lluís Bassets en conclusion, la Palestine est le miroir où chacun peut se regarder et où sont condensés tous les maux qui affectent le monde et l’empêchent de vivre en paix.

Avec Netanyahou et Trump, le rêve sioniste converge avec…

Voir l’article original 559 mots de plus

C’est Israël qui a la bombe, pas l’Iran

Non classé

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran

« La décision des Etats-Unis de sortir de laccord sur le nucléaire iranien – stipulé en 2015 par Téhéran avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de lOnu plus lAllemagne – provoque une situation dextrême dangerosité, pas seulement pour le Moyen-Orient.

Pour comprendre les implications dune telle décision, prise sous la pression dIsraël qui  qualifie laccord de reddition de lOccident à laxe du mal conduit par lIran, on doit partir dun fait bien précis : cest Israël qui a la bombe, pas lIran.

Il y a plus de cinquante…

Voir l’article original 856 mots de plus

Le terrorisme sioniste et ses mystifications, un texte important de Rémi Brulin

Non classé

Mounadil al Djazaïri

La récente parution en langue anglaise d’un ouvrage consacré à la stratégie adoptée par l’entité sioniste pour combattre ses ennemis, palestiniens mais pas seulement, une stratégie basée notamment sur l’assassinat, donne l’occasion au chercheur Rémi Brulin de revenir sur la construction idéologique et médiatique du terrorisme et de la figure du terroriste en prenant comme esemple précisément le cas de l’entité sioniste.

Rémi Brulin a en effet consacré sa thèse, soutenue à Paris, à la constitution et à l’évolution du discours américain sur le terrorisme. Un discours à l’élaboration duquel le régime sioniste et ses agents n’est pas étranger.

Résultat de recherche d'images pour "rémi brulin" Rémi Brulin

La thèse de doctorat de Rémi Brulin est téléchargeable. Elle est en français puisqu’elle a été soutenue en France et que Rémi Brulin est français. Le texte de ce chercheur que je vous propose ici n’est disponible qu’en anglais. Peut-être M. Brulin en donnera-t-il une version en français…

Voir l’article original 9 613 mots de plus

Bruno Guigue/ Massacre colonial pour “un jour de gloire”

Non classé

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

Massacre colonial pour “un jour de gloire”

Bruno Guigue ·lundi 14 mai 2018

52 morts et 2400 blessés dont 1200 par balles. C’est le dernier bilan de la sanglante journée du 14 mai 2018 dans la bande de Gaza. Mais pour Netanyahou, c’est un “jour glorieux”. Lors de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, il a remercié Donald Trump avec des trémolos dans la voix. “Quel jour glorieux ! Souvenez-vous toujours de ce moment, c’est un jour historique. C’est un grand jour pour Jérusalem et pour l’État d’Israël. Un jour qui restera dans nos mémoires pour des générations et des générations”. Cette journée restera dans les mémoires, en effet, mais pour ce qu’elle est vraiment : un nouveau massacre colonial.

Déversant un déluge de feu sur des manifestants palestiniens désarmés, l’appareil répressif israélien s’est surpassé dans l’horreur. Où sont ses laudateurs habituels, toujours prompts à répéter le…

Voir l’article original 671 mots de plus