Tucker Carlson : Le renversement du régime syrien « mènerait au chaos » et « au génocide des dernières communautés chrétiennes ».

Non classé

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Tucker Carlson : Le renversement du régime syrien « mènerait au chaos » et « au génocide des dernières communautés chrétiennes ».

Tucker Carlson, commentateur en vue de la chaîne conservatrice Fox News, a attaqué frontalement le prêt-à-guerroyer affiché chez les élus des deux grands partis, qui prend prétexte aujourd’hui de cettesupposée attaque chimique. Il a été taxé « d’extrémisme de droite », voire de porte-parole des Russes, par les journalistes de la médiacrature.

Pourtant, Tucker Carlson ne fait que rapporter l’angoisse de nombreux Américains face à une guerre que leurs fils paieraient de leur sang. « Aujourd’hui, les chefs des deux partis du Congrès, les médias, nos services de renseignements et quasiment tous les cercles de réflexion archi-subventionnés se sont tout d’un coup alignés sur un leitmotiv : l’Amérique doit faire la guerre en Syrie, immédiatement, et renverser Bachar el-Assad », dénonce-t-il.

Gauche et droite préfèrent envoyer des…

Voir l’article original 349 mots de plus

L’anniversaire de la guerre civile au Liban, déclenchée par un commando terroriste palestinien

Non classé

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2018/04/64173e4dffcf52a2d232921b835d003d.jpg___________________________________________________

Les Palestiniens qui se font passer pour d’éternelles victimes veulent nous faire oublier cette vérité peu connue du grand public. Leurs sympathisants essayent aussi délibérément de la dissimuler. Le 13 avril 2018, des Libanais se souviennent dans le monde entier d’un triste anniversaire de cette guerre provoquée par des éléments terroristes palestiniens dans leur pays.

Le 13 avril 1975 débute la guerre civile au Liban. En une quinzaine d’années, elle va complètement transformer le seul pays arabe qui fut démocratique et à majorité chrétienne, qualifié non sans raison de « Suisse du Proche-Orient». Le drame libanais est venu en effet du désordre provoqué par l’installation de plusieurs centaines de milliers de Palestiniens au sud du pays et dans les camps de la banlieue de Beyrouth. Ils ont bousculé les équilibres démographiques entre les communautés libanaises au détriment des chrétiens maronites, jusque-là clairement majoritaires.

Retour sur cette guerre civile au Liban, déclenchée par…

Voir l’article original 1 272 mots de plus

Iran : découverte d’explosifs à l’est du pays

Non classé

RESEAU ACTU

Les forces de renseignement iraniennes ont neutralisé le programme d’un groupuscule terroriste dans la province du Sistan et Baloutchistan.

Les terroristes avaient dissimulé quelque 80 kilos de mélanges explosifs,17 pièges explosifs à pédales, habituellement utilisés en bordure de routes, 28 pistolets, 2000 balles, 35 grenades, des dizaines de décharges électriques qu’ils tentaient de faire pénétrer en Iran via les frontières, rapporte Mashregh News.

Les armes et autres explosifs étaient dissimulés sous une demi-tonne de drogue que les terroristes essayaient également de faire entrer en Iran. Toute la cargaison de drogue et les explosifs ont été saisis par les forces de l’ordre iraniennes.

©Machreq

Source : Iran : découverte d’explosifs à l’est du pays

Voir l’article original

Un pasteur américain jugé pour « terrorisme » en Turquie

Non classé

RESEAU ACTU

Le procès d’Andrew Craig Brunson a enfin débuté ce lundi en Turquie. Ce pasteur américain accusé de terrorisme et d’espionnage et risque jusqu’à 35 ans de prison. L’affaire sème le trouble dans les relations entre Washington et Ankara.

Andrew Craig Brunson a été arrêté et emprisonné en octobre 2016 pour ses liens supposés avec des insurgés kurdes du PKK et des partisans du prédicateur musulman Fetullah Gülen, dont la Turquie réclame l’extradition. Les deux groupes sont considérés comme ?terroristes? par Ankara.

Les Etats-Unis, par la voix de Donald Trump, demandent sa libération, mais Ankara réclame en premier lieu l’extradition de Fetullah Gülen, qu’elle considère comme le ?cerveau? du putsch manqué de juillet 2016, que Washington a toujours refusée.

Andrew Craig Brunson est un pasteur protestant originaire de Caroline du Nord âgé de 50 ans, dont 23 passés en Turquie. Il était à la tête d’une petite congrégation dans la ville…

Voir l’article original 77 mots de plus

Trump «aurait pu déclencher la 3e guerre mondiale, aux conséquences fatales pour les USA» © AP Photo / Mark J. Terrill

Non classé

La vérité est ailleurs

Si Donald Trump a réellement envisagé de frapper des sites russes et iraniens en Syrie, cela prouverait qu’il est incapable de prévoir les conséquences de ses décisions, selon un expert militaire russe.

L’intention du Président Donald Trump de frapper des sites russes et iraniens en Syrie semble indiquer qu’il n’est pas conscient des réalités militaires et politiques dans le monde et ne prévoit pas les possibles conséquences de ses décisions, a déclaré à Sputnik le rédacteur de la revue russe Défense nationale, Igor Korotchenko.

Auparavant, le quotidien Wall Street Journal a publié une information selon laquelle la veille des récentes frappes contre Damas, James Mattis aurait soumis à la Maison-Blanche trois scénarios éventuels: une frappe contre des sites militaires syriens liés à la fabrication d’armes chimiques; une frappe contre un ensemble de cibles plus large, y compris contre des sites de recherches liés à la production d’armes chimiques ainsi…

Voir l’article original 287 mots de plus

Les frappes ont détruit un “mystérieux laboratoire” chimique – qui était sous surveillance régulière de l’OIAC

Non classé

RESEAU ACTU

16.avril.201816.4.2018 // Les Crises

Les frappes ont détruit un “mystérieux laboratoire” chimique – qui était sous surveillance régulière de l’OIAC

Recommander
25

Je commente


J’envoie

I. Les frappes sur le SSRC

Les frappes de samedi ont visé ce que le triumvirat a présenté comme “l’arsenal chimique clandestin du régime” :

Soit 2 centres de stockage, ainsi que le Centre d’études et de recherches scientifiques à Barzeh (CERS, ou SSRC Syrian Scientific Studies and Research Center), près de Damas :

Le centre a été détruit :

Le Figaro qualifie ce Centre de “mystérieux”, et indique qu’il est “soupçonné de produire des armes chimiques” :

Et plus précisément à propos du CERS / SSRC :

Dès lors, la presse le qualifie même de “Centre de recherche et développement d’armes chimiques et biologiques” de Barzé (source) :

II. La vision de l’OIAC

Eh bien il se trouve…

Voir l’article original 299 mots de plus

Macron au service de Ryad pour six milliards de dollars

Non classé

Strategika51 Intelligence

Les liens assez étroits des dirigeants français avec certains dirigeants de pays arabes du Golfe ne relèvent pas du secret défense. Ces liens ne cessent de se renforcer au point où le petit Émirat du Qatar parvient sans aucune peine à influer de manière décisive aussi bien en amont qu’en aval du processus de conception et de mise en oeuvre de la politique étrangère de la France ou de sa stratégie au Moyen-Orient et en Afrique.

C’était sans compter la rivalité du puissant royaume d’Arabie Saoudite. La proximité du prince héritier Mohamed Ben Salman et du president français Emmanuel Macron est un cas d’école à étudier.

Loin des relations diplomatiques lointaines qu’entretenait le Roi François Ier avec le Grand Sultan Soliman le Magnifique pour faire face à l’empereur Charlequint au 16e siècle, les liens qu’entretient Macron avec certains princes Arabes en 2018 sont bien plus prosaïques ou terre à terre…

Voir l’article original 163 mots de plus

La Russie Accuse les Services de Sécurité BRITANNIQUES d’avoir mis en scène l’Attaque Chimique en Syrie – Envoyé

Non classé

MIRASTNEWS

© REUTERS / Bassam Khabieh

L’envoyé russe à l’OIAC a dit que les armes chimiques en Syrie a été de la provocation menée par des organisations non gouvernementales que le Royaume-Uni et les Etats-Unis d’Amérique ont payé pour la coopération.

Selon Shulgin, la Russie a des preuves irréfutables qu’il n’y avait pas d’armes chimiques de l’incident dans la ville Syrienne de Douma.

« Par conséquent, nous n’avons pas simplement un « degré élevé de confiance, » que nos partenaires Occidentaux prétendent, mais nous avons des preuves irréfutables qu’il n’y a pas eu d’incident le 7 avril à Douma et que tout ceci était une provocation planifiée par les services de renseignement Britanniques, probablement, avec la participation de leurs plus hauts alliés de Washington dans le but d’induire en erreur la communauté internationale, et de justifier l’agression contre la Syrie », a déclaré l’envoyé russe à l’OIAC en parlant au Conseil Exécutif de l’OIAC.

Selon…

Voir l’article original 606 mots de plus

Grèce : des opposants aux frappes en Syrie s’en prennent à la statue de Truman (PHOTOS)

Non classé

RESEAU ACTU

En réaction aux frappes occidentales en Syrie, des manifestants communistes grecs ont tenté de faire tomber une statue de l’ancien président des Etats-Unis Harry Truman, érigée à Athènes, qui cristallise le sentiment anti-Washington.

La statue du 33e président américain Harry Truman à Athènes a été prise pour cible le 16 avril par un groupe de jeunes manifestants, proche du parti communiste grec KKE, qui protestaient contre les récentes frappes menées par Washington, Londres et Paris en Syrie.

Grèce : des opposants aux frappes en Syrie s'en prennent à la statue de Truman (PHOTOS)© Louisa Gouliamaki Source: AFP
Un manifestant brûlant un drapeau des Etats-Unis devant l’ambassade américaine à Athènes le 16 avril.

Alors que près de 700 personnes, selon la police, marchaient dans le centre d’Athènes vers l’ambassade des Etats-Unis en scandant des slogans antiaméricains, un groupe d’une cinquantaine de jeunes est sorti du cortège et a tenté à l’aide de cordes de faire tomber la statue d’Harry Truman, située à proximité du parcours de la manifestation.

Voir l’article original 362 mots de plus

Troupes américaines en Syrie : malentendu entre Macron et Trump ?

Non classé

RESEAU ACTU

Troupes américaines en Syrie : malentendu entre Macron et Trump ?:

Deux jours après les frappes américaines, françaises et britanniques en Syrie en réponse à l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad, les dirigeants français et américain ont du mal à se comprendre. Emmanuel Macron a assuré dimanche avoir convaincu le président des États-Unis de maintenir ses troupes en Syrie, ce que réfute Donald Trump.

Il semblerait qu’il y ait eu un malentendu entre Paris et Washington. Sujet de la discorde: le maintien des troupes américaines en Syrie. Lors de son entretien face aux journalistes Edwy Plenel (Mediapart) et Jean-Jacques Bourdin (BFMTV), dimanche, Emmanuel Macron a assuré avoir convaincu Donald Trump de rester présent dans le pays de Bachar el-Assad. Une affirmation qui intervient après des frappes conjointes américaines, françaises et britanniques contre des usines d’armes chimiques utilisées par le régime syrien.

» LIRE AUSSI…

Voir l’article original 464 mots de plus