«J’appuie sur la gâchette…» : des pilotes racontent le raid des avions français en Syrie

Non classé

RESEAU ACTU

Il faut s’équiper. Enfiler une combinaison, un pistolet automatique (au cas où), faire le tour des Rafale sur le tarmac, jeter un œil aux missiles Scalp une dernière fois. Vendredi après-midi, le lieutenant-colonel Frédéric, 37 ans, est en train de se préparer quand le feu vert tombe, après quelques jours de suspense. L’opération Hamilton peut commencer.

Conjointement avec Américains et Britanniques, Emmanuel Macron vient de déclencher l’ordre de frapper des sites de stockage ou de production d’armes chimiques par le régime syrien. Les pilotes sont déjà prêts. Ce chasseur expérimenté – 2 000 heures de vol au compteur – s’apprête à vivre ce qu’il qualifie de « mission la plus longue et compliquée », de sa carrière. Sur la base 113 de Saint-Dizier (Haute-Marne), ils ont été mis en alerte dans la nuit de dimanche à lundi. Avec cette consigne : être prêt à faire feu dans un…

Voir l’article original 753 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s