Syrie, Palestine, Yémen, Sahara occidental… Les enjeux du 29e sommet de la Ligue arabe – JeuneAfrique.com

Non classé

RESEAU ACTU

Frappes en Syrie, conflit israélo-palestinien, élections en Libye, guerre au Yémen? Les enjeux sont nombreux pour ce 29e sommet de la Ligue arabe se tient dimanche 15 avril, à Dammam et qui réunira 21 chefs d’État arabes.

Kadhafi mis au ban de la Ligue arabe. En 2011, cette décision avait marqué l’histoire de l’organisation panarabe, en rupture avec son immobilisme habituel. Ses membres souvent en conflit, indécis et incapables de prendre une décision commune, parviendront peut-être de nouveau à s’unir et prendre des décisions à l’occasion du 29e sommet de la Ligue arabe. La situation les y pousse. La région est en ébullition et les enjeux de taille. De la question palestinienne à la Syrie en passant par la Libye, le Yémen et la crise dans le Golfe, tour d’horizon des dossiers à l’ordre du jour du sommet de Dammam, en Arabie saoudite, dimanche 15 avril.

La question brûlante des frappes…

Voir l’article original 960 mots de plus

Syrie : « la menace ne vient pas d’États laïques », estime Marine Le Pen

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie : « la menace ne vient pas d’États laïques », estime Marine Le Pen:

La présidente du Front national alerte Emmanuel Macron sur les risques d’une éventuelle intervention française en Syrie.

“La menace ne vient pas d’États laïques du Moyen-Orient” comme la Syrie mais de Daech et de “groupes djihadistes” qu’il faut “éradiquer”, a estimé vendredi Marine Le Pen dans un message vidéo à Emmanuel Macron, qui menace de frapper Damas pour l’attaque chimique présumée qui a tué plus d’une cinquantaine de personnes à Douma, le 6 avril.

Elle accuse Macron de vouloir “renverser le régime syrien”. “Tous nos efforts doivent porter à éradiquer Daech et les groupes djihadistes même lorsqu’ils usurpent le qualificatif de ‘combattants de la liberté’”, a déclaré la présidente du Front national dans cette vidéo datée de jeudi. “La menace ne vient pas d’États laïques du Moyen-Orient, ni de puissances européennes qui sont de potentielles alliées…

Voir l’article original 231 mots de plus

Syrie: les Occidentaux temporisent, l’ONU craint une escalade «totale»

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie: les Occidentaux temporisent, l’ONU craint une escalade «totale»:

Les Occidentaux passaient en revue leurs options militaires vendredi pour punir le régime syrien qu’ils accusent d’avoir perpétré l’attaque chimique présumée de Douma, malgré les mises en garde répétées de Moscou et du patron de l’ONU.

Après avoir évoqué des frappes de missiles imminentes en milieu de semaine, le président américain Donald Trump n’avait toujours pas pris de «décision finale» vendredi, selon l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley.

Et bien que se disant convaincus de la responsabilité du régime de Bachar al-Assad dans l’attaque qui aurait fait plus de 40 morts samedi près de Damas, les Occidentaux semblaient temporiser face aux craintes d’une «escalade militaire totale» en Syrie, selon les termes du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, surtout après les menaces de riposte de la Russie.

Soutien indéfectible du régime de Bachar al-Assad, le président russe Vladimir…

Voir l’article original 565 mots de plus

Nouveaux heurts à la frontière entre Gaza et Isräel, un Palestinien tué

Non classé

RESEAU ACTU

De nouveaux heurts ont éclaté vendredi à la frontière entre Israël et la bande de Gaza lors de protestations de milliers de Palestiniens pour le troisième vendredi consécutif — MAHMUD HAMS / AFP

Un Palestinien, blessé ce vendredi par des tirs de soldats israéliens lors d’affrontements dans la bande de
Gaza, est décédé, a annoncé le ministère local de la Santé, portant à 34 le nombre de Palestiniens tués depuis deux semaines.

Islam Herzallah (28 ans) a été atteint par des tirs israéliens à l’est de la ville de Gaza et transporté dans un hôpital où il est décédé, a ajouté le ministère, qui avait auparavant fait état de 120 Palestiniens blessés par balles dans la journée de vendredi lors de manifestations à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

>> A lire aussi : Gaza: Blessé par des tirs israéliens, le journaliste palestinien Yasser Mourtaja est…

Voir l’article original 9 mots de plus

Syrie: Israël en «combat direct» avec l’Iran, (Hezbollah)

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie: Israël en «combat direct» avec l’Iran, (Hezbollah):

Israël a commis une “erreur historique” en menant le 9 avril un raid contre un aéroport militaire en Syrie, qui place l’Etat hébreu en “combat direct” avec l’Iran, a déclaré vendredi Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah.

Les Israéliens “doivent savoir qu’ils ont commis une erreur historique, ils se sont mis eux-mêmes en combat direct avec l’Iran” en frappant la base aérienne T4, dans le centre de la Syrie, a affirmé Hassan Nasrallah, dont le mouvement est un allié de Téhéran et du régime de Damas, dans un discours retransmis à la télévision.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/172902817492

Voir l’article original

Syrie: Israël en «combat direct» avec l’Iran, (Hezbollah)

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie: Israël en «combat direct» avec l’Iran, (Hezbollah):

Israël a commis une “erreur historique” en menant le 9 avril un raid contre un aéroport militaire en Syrie, qui place l’Etat hébreu en “combat direct” avec l’Iran, a déclaré vendredi Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah.

Les Israéliens “doivent savoir qu’ils ont commis une erreur historique, ils se sont mis eux-mêmes en combat direct avec l’Iran” en frappant la base aérienne T4, dans le centre de la Syrie, a affirmé Hassan Nasrallah, dont le mouvement est un allié de Téhéran et du régime de Damas, dans un discours retransmis à la télévision.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/172902817492

Voir l’article original

Syrie: les USA ont-ils lâché Israël?

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie: les USA ont-ils lâché Israël?:

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. ©AFP
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. ©AFP

Le silence significatif des États-Unis envers les récentes tensions entre l’Iran et Israël a largement inquiété les Israéliens et à leur tête le premier ministre Benjamin Netanyahu quant au respect du Pentagone de son engagement envers Tel-Aviv. La question qui se pose maintenant est de savoir sur qui Israël devra-t-il désormais s’appuyer ?

Quelques heures après que l’Iran et Israël se sont engagés dans la première escarmouche militaire dans leur histoire troublée, qui a abouti à l’écrasement d’un F-16 israélien par la DCA syrienne, les États-Unis sont restés silencieux.

« Le samedi 10 février, on s’est rendu compte qu’Israël a des idées illusoires sur deux questions : Primo, il s’imagine qu’il peut être à l’abri à long terme de la guerre interne qui se poursuit en Syrie. Secundo, il espérait que sous la
présidence de Donald Trump, les États-Unis…

Voir l’article original 461 mots de plus

« Israël court à sa perte » (Israël Hayom)

Non classé

RESEAU ACTU

« Israël court à sa perte » (Israël Hayom):

Plusieurs soldats après des affrontements entre le Hezbollah libanais et l'armée israélienne, en janvier 2015. ©AFP
Plusieurs soldats après des affrontements entre le Hezbollah libanais et l’armée israélienne, en janvier 2015. ©AFP

Trois officiers supérieurs de l’armée israélienne brossent un tableau particulièrement noir de ce qui attend Israël dans les années à venir. Ils mettent en garde contre les « profondes fissures qui lézardent la société israélienne ».

Interrogé par le journal Israel Hayom, Isaac Nair, Eric Sharniak et Mickaël Ben David, chacun auteur de plusieurs livres, prédisent un avenir sombre pour le régime de Tel-Aviv qui pourrait déboucher sur une catastrophe.

« Vu sous un angle géopolitique bien large, Israël court à la catastrophe s’il continue à s’appuyer comme il l’a fait depuis toujours sur les États-Unis. Le conflit avec les Palestiniens de Gaza contient en soi un danger existentiel. À tout instant,
il y a le risque de voir les Palestiniens des territoires occupés de 1948 se rallier à…

Voir l’article original 428 mots de plus

Le compte à rebours de la fin d’Israël est lancé

Non classé

RESEAU ACTU

Le compte à rebours de la fin d’Israël est lancé:

Le commandant des forces terrestres de l’armée iranienne, Amir Kyoumars Heidari. (Archives)
Le commandant des forces terrestres de l’armée iranienne, Amir Kyoumars Heidari. (Archives)

Le commandant des forces terrestres de l’armée iranienne a fait un discours à l’approche de la Journée de l’armée du 18 avril (29 farvardin du calendrier iranien), à l’occasion duquel il a déclaré que le compte à rebours du régime d’occupation israélien était lancé.

« Les responsables saoudiens pensent qu’en transformant leur pays en un arsenal militaire géant, ils peuvent s’acheter la sécurité. Quelle belle illusion ! », a affirmé Amir Kyoumars Heidari aujourd’hui, vendredi 13 avril
2018.

Après avoir loué les prouesses accomplies durant toutes ces années par l’armée de la République Islamique d’Iran, notamment durant la guerre Irak-Iran, Heidari a indiqué : « Aujourd’hui avec l’aide du Leader de la Révolution islamique, les
forces armées iraniennes sont arrivées à maturité et ont inscrit sur leurs agendas le compte à rebours de la fin…

Voir l’article original 87 mots de plus

Syrie : Les navires de guerre russes ont presque tous quitté la base navale de Tartous

Non classé

RESEAU ACTU

Après que le président Trump a annoncé des frappes imminentes contre le régime syrien en réponse à l’attaque chimique présumée de Douma, Washington a donné le sentiment de chercher à calmer le jeu, d’autant plus que Moscou a agité le spectre d’une possible guerre entre les États-Unis et la Russie (proche alliée de la Syrie).

« Sur un plan stratégique, la question est de savoir comment nous évitons une escalade hors de contrôle, si vous voyez ce que je veux dire », a ainsi affirmé James Mattis, le chef du Pentagone, lors d’une audition au Congrès.

Quant au président Macron, qui a également promis une réponse militaire en cas de franchissement de la ligne rouge que constitue l’usage d’armes chimiques, il a aussi temporisé, lors de son intervention télévisée du 12 avril. Ainsi, a-t-il dit, Paris prendra une décision « en temps voulu », au moment le « plus utile et efficace ». Et d’ajouter :…

Voir l’article original 549 mots de plus