Syrie : pourquoi les Kurdes sont sacrifiés

Non classé

RESEAU ACTU

Syrie : pourquoi les Kurdes sont sacrifiés:

La prise de la ville d’Afrin par l’armée turque sonne le glas d’un Kurdistan syrien.

Triste Norouz – le nouvel an célébré mercredi par les Kurdes – pour les habitants d’Afrine. Cette grande ville clé du Rojava, l’entité kurde autonome autoproclamée au nord de la Syrie, est désormais entièrement sous le contrôle de l’armée turque. Et de leurs supplétifs, les rebelles de l’Armée syrienne libre, composée aujourd’hui majoritairement de djihadistes.

Pourquoi cette offensive turque ?

Officiellement pour se débarrasser de la menace dans cette région frontalière. « Nous avons reçu pas moins de 700 tirs de roquette tirés depuis l’enclave d’Afrine faisant des dizaines de morts », assure Ismail Hakki Musa, l’ambassadeur de Turquie en France.

En réalité l’autoritaire président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, ne veut à aucun prix laisser s’installer le long de sa frontière un Kurdistan indépendant. «…

Voir l’article original 355 mots de plus

Efraim Sneh : Israël a stoppé les frappes en Syrie à la demande de Poutine

Non classé

RESEAU ACTU

Un ancien vice-ministre de la Défense a affirmé mercredi qu’Israël a cessé ses attaques contre le système de défense antiaérien syrien le mois dernier parce que le président russe Vladimir Poutine avait appelé Netanyahu en lui disant : « Ça suffit ».

Le général de brigade (réserviste) Efraim Sneh, qui a été ministre des Transports en 2001, n’a pas révélé la source de cette information concernant les clashs aériens, durant lesquels Israël a indiqué avoir détruit la moitié des capacités anti-aériennes syriennes et a perdu un avion chasseur de type F-16.

Le bureau du Premier ministre a refusé de commenter cette affirmation.

L’ancien vice-ministre de la Défense Efraim Sneh prend la parole lors d’une conférence à la mémoire de l’ancien chef du Mossad Meir Dagan, le 21 mars 2018. (Tamir Bergig)

«…

Voir l’article original 262 mots de plus

Turquie : Expulsions massives de demandeurs d’asile syriens

Non classé

RESEAU ACTU

Un militaire turc surveille la ligne de démarcation entre la Turquie et la Syrie près de la ville de Kilis, le 2 mars 2017.


© 2017 Reuters/Murad Sezer

(Bruxelles) – Les forces de sécurité turques ont régulièrement intercepté des centaines, parfois des milliers, de demandeurs d’asile à la frontière turco-syrienne depuis au moins décembre 2017 et les ont expulsés sommairement vers le gouvernorat d’Idlib – zone ravagée par la guerre – en Syrie, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les gardes-frontières turcs ont tiré sur des demandeurs d’asile qui tentaient d’entrer en Turquie de manière clandestine par l’intermédiaire de passeurs, faisant des morts et des blessés, et ont refoulé vers Idlib des Syriens récemment arrivés dans la ville turque d’Antakya, située à 30 kilomètres de la frontière syrienne.

L’offensive de décembre de l’alliance militaire russo-syrienne contre les forces anti-gouvernementales dans la province d’Idlib a entraîné le déplacement de près de…

Voir l’article original 4 487 mots de plus

« Les Kurdes ont été au premier plan de la lutte contre l’EI. Ne méritent-ils pas mieux que le cynisme des grandes puissances ? »

Non classé

RESEAU ACTU

Dans sa chronique, Alain Frachon, éditorialiste au « Monde », déplore que les combattants kurdes soient à nouveau abandonnés, en Syrie comme en Irak.

Manifestation kurde contre l’offensive militaire turque en Syrie, à Berlin, le 3 mars.

Chronique. Sans les Kurdes, la barbarie de l’organisation dite Etat islamique (EI) sévirait encore. Les djihadistes disposeraient toujours de leurs points d’appui en Syrie et en Irak. Les « hommes en noir » asserviraient les populations locales. A Mossoul, en Irak, ils fabriqueraient de la voiture piégée à la chaîne – pour tuer et mutiler ici et là. A Rakka, en Syrie, ils entraîneraient de jeunes Européens, convertis à leur cause, pour qu’ils repartent semer la mort – à Bruxelles, Paris et ailleurs.

Aux Etats-Unis et en Europe, on présentait la lutte contre le terrorisme islamiste comme une priorité stratégique. On assurait qu’il s’agissait d’une « guerre » à mener sur tous les fronts. La menace était jugée « existentielle ». Nos alliés dans ce combat seraient nos frères d’armes. On ne les oublierait…

Voir l’article original 198 mots de plus

« Amitiés franco-terroristes », mensonges et crimes d’Etat, guerres de pillage au Moyen-Orient… Lisez Jean-Loup Izambert !

Non classé

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Nouvel entretien de Jean-Loup Izambert avec le Saker francophone, à propos cette fois du tome 2 de « 56 ». Un entretien très dense et complet sur la caste politique, médiatique et judiciaire qui a transformé la France en un Etat voyou, accaparé par une mafia complice des prédations et de la stratégie du chaos de l’Empire. Le travail de Jean-Loup Izambert est sourcé, documenté, implacable. A lire absolument ! OD

Interview de Jean-Loup Izambert du 20 mars 2017

– Bonjour Jean-Loup Izambert. Comment allez-vous depuis septembre ? Avec le recul, comment se passe la vie littéraire de ce livre, 56 en deux volumes ? La réalité sur le terrain vous donne finalement entièrement raison et justifie pleinement vos derniers livres. Cela doit être une grande satisfaction ?

Jean-Loup Izambert :– Je vous remercie de votre question et vous rassure : je suis toujours vivant ! Effectivement l’évolution de la situation confirme les faits…

Voir l’article original 11 989 mots de plus

«Tués et enterrés»? Un habitant de la Ghouta dénonce les mensonges des médias mainstream

Non classé

RESEAU ACTU

«Tués et enterrés»? Un habitant de la Ghouta dénonce les mensonges des médias mainstream:

Un habitant de la Ghouta Orientale, qui a pu la quitter par un des couloirs humanitaires, a raconté à Sputnik que de nombreux médias internationaux et régionaux diffusent des reportages sur la Ghouta fondés sur des informations mensongères.

Plusieurs médias internationaux et régionaux proposent des reportages dans lesquels on affirme que les habitants de la Ghouta orientale qui tentent de la quitter meurent ou se font tirer dessus par l’armée syrienne, a fait savoir à Sputnik Abdel Rahman Awad, un habitant de la Ghouta sauvé il y a quelques jours par les militaires syriens «après cinq ans de souffrance».

«Lorsque nous avons atteint les positions de l’armée syrienne et téléphoné à notre famille, nos proches et nos amis ont été très surpris en apprenant que nous étions toujours vivants. Il s’avère que des chaînes connues…

Voir l’article original 128 mots de plus

L’alternative kurde abandonnée par l’Europe

Non classé

RESEAU ACTU

Dimanche 18 mars, la Turquie a pris le contrôle de la ville d’Afrin, au nord de la Syrie. Depuis le 20 janvier, la Turquie, aidée par des supplétifs islamistes (membres de gangs liés à Al-Nosra, anciens membres de Daech, etc), avait envahi l’enclave kurde d’Afrin, au Rojava, au nord-ouest de la Syrie, dans le silence et la complicité internationale les plus ignobles. Ces derniers jours l’infamie a encore dépassé un cran. Sous le siège, les accès à l’eau étaient coupés, la ville prise sous une pluie de bombardements. Des centaines de milliers de civil-e-s y étaient réfugiés. Les hôpitaux et les convois d’habitant-e-s essayant de fuir étaient bombardés. Le 16 mars, en une seule journée, près de 47 civils seraient morts sous les bombes.

Afrin est le troisième canton isolé à l’extrême-ouest du Rojava, le Kurdistan de Syrie, où fleurit depuis cinq années, au cœur du chaos syrien, en tenaille entre Assad, Daech…

Voir l’article original 787 mots de plus

Kadhafi « exécuté » : les révélations d’un agent libyen

Non classé

Blida Eveil

MON GRAIN DE SEL :

Voici une nouvelle qui réjouira pas mal de monde. Le NAIN est sous contrôle judiciaire en attendant son inculpation  et INCARCÉRATION.

Il pollue l’air des Française et des Français. Cet apatride fils de SDF.

En attendant le tour de Valls….

Publié par :  KAM.

=-=–=-=-=–=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Kadhafi « exécuté » :

les révélations d’un agent libyen

Dans un entretien à Mediapart, Rami El Obeidi, ancien coordinateur du renseignement extérieur auprès du Conseil national de transition (CNT) libyen, assure que « des agents français ont directement exécuté Kadhafi ». Selon lui, « la menace d’une révélation d’un financement de Sarkozy en 2006-2007 a été suffisamment prise au sérieux pour que quiconque à l’Élysée veuille la mort de Kadhafi très rapidement ». L’attaque aérienne ayant visé le convoi de Kadhafi était « dirigée par la DGSE et des responsables à l’Élysée ».

Les images montraient un lynchage, mais il…

Voir l’article original 77 mots de plus

L’Égypte va déménager sa capitale

Non classé

RESEAU ACTU

Une ville censée abriter toutes les institutions égyptiennes est en train de surgir en plein désert à une cinquantaine de kilomètres à l’est du Caire.

Un projet pharaonique du président Al Sissi qui promet une nouvelle capitale grande comme sept fois Paris.

La cathédrale de la nativité du Christ, la plus grande église d’Egypte, en  voie d’achèvement en plein désert à une cinquantaine de kilomètres à l’est du Caire.


ZOOM

La cathédrale de la nativité du Christ, la plus grande église d’Egypte, en  voie d’achèvement en plein désert à une cinquantaine de kilomètres à l’est du Caire. / Marie Verdier

Une fois extirpée de la mégalopole tentaculaire du Caire, l’Égypte n’est plus que sable et caillasse. Pourtant une noria de camions défile sur des autoroutes sans nom, sans l’ombre d’une signalisation, jalonnées sur les côtés d’échangeurs aux destinées inconnues qui se noient dans le désert. Tous se dirigent vers la « Sissi city », comme est joliment dénommée la « nouvelle capitale administrative » qui a germé dans l’esprit du président Abdel Fattah Al Sissi dans la foulée de son coup…

Voir l’article original 2 148 mots de plus