La Belgique participe à une opération secrète militaire américaine contre l’EI

Non classé

RESEAU ACTU

La Belgique participe à une opération secrète militaire américaine contre l'EI







La Belgique participe à une opération secrète militaire américaine contre l’EI – © SAUL LOEB – AFP

La Belgique participe à une opération secrète américaine visant des combattants de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, affirme jeudi la VRT sur base de sources au sein de la Défense.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK
Ne plus afficher ×

L’intervention de la Belgique, qui se limite à du travail de renseignement, s’inscrit dans le cadre de l’opération Gallant Phoenix, lancée en 2015. Son quartier général est situé en Jordanie.

Selon les sources de la chaîne publique flamande, ?quelques personnes? de l’armée belge sont impliqués dans l’opération depuis au moins deux ans.


Article complet: RTBF Info — https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-belgique-participe-a-une-operation-secrete-militaire-americaine-contre-l-ei?id=9860522

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/171661501007

Voir l’article original

Kébabs toxiques 

Non classé

Strategika51 Intelligence

Une dépêche de l’Agence France Presse (AFP) consacrée à la situation dans la Ghouta orientale, a incidemment révélé le nom de l’organisation « syro-américaine » aidant les groupes terroristes à l’intérieur de la localité maudite de Douma, dans la Ghouta orientale.

Il s’agit d’une ONG écran dénommée sous un nom très respectable en apparence : la Société médicale syro-américaine ou SAMS que l’AFP présente laconiquement comme une organisation soutenant des centres médicaux en Syrie (lesquels, où, etc.)

Renseignement pris, cette ONG est inconnue en Syrie et opère clandestinement en soutien aux « casques blancs » à Idlib et dans la Ghouta orientale.

En d’autres termes, cette ONG aide les groupes terroristes à élaborer une communication de guerre.

Lisez un peu ce qui suit :

« En raison d’une attaque au gaz de chlore dans la Ghouta orientale, des patients souffrent de troubles respiratoires sévères »

Signé : la Société médicale syro-américaine.

L’eau de javel pose décidément…

Voir l’article original 199 mots de plus

Le « Djihad silencieux » : un journaliste israélien confirme que la France est la première étape du Califat

Non classé

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Le « Djihad silencieux » : un journaliste israélien confirme que la France est la première étape du Califat__________________________________________________

COMMUNIQUE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET RIPOSTE LAIQUE

Le journaliste israélien Zvi Yehezkeli est l’auteur du documentaire, sous-titré par Résistance républicaine, « Le djihad silencieux ». Déguisé en religieux palestinien, avec une caméra cachée, il multiplie les rencontres avec la hiérarchie de l’UOIF, devenue depuis « Les Musulmans de France », et nombre de militants de cette mouvance.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/06/video-choc-terrifiante-enquete-dun-journaliste-israelien-sur-lislam-en-france/

On y découvre l’ampleur de l’implantation de cette organisation, qui ne cache guère ses objectifs : utiliser les lois françaises, qui sont une aubaine pour eux, pour renforcer l’influence des disciples d’Allah sur le pays, et le conquérir sans le sabre, mais par le nombre et l’influence.

Le double discours, entre celui qui est tenu aux autorités françaises et celui qui est tenu, en interne, y est démontré, sans la moindre ambiguïté.

 La France y est clairement désignée comme devant être la première étape du Djihad par le cheikh Youssouf Al-Qaradawi (qui appelle les musulmans…

Voir l’article original 327 mots de plus

La visite de l’extrême droite allemande en Syrie choque l’Allemagne

Non classé

RESEAU ACTU

Sept membres de l’AfD, l’extrême droite allemande et première force d’opposition au Bundestag, dont quatre députés, se sont rendus en Syrie ont rencontré des proches de Bachar el-Assad. La chancelière Angla Merkel condamne et les écologistes demandent une enquête pour complicité avec le terrorisme après leur rencontre avec le grand mufti de Syrie, un homme qui a menacé en 2011 l’Europe et les Etats-Unis d’attentats à la bombe s’ils attaquaient la Syrie.

Des photos de routes embouteillées, d’une piscine ou encore d’un restaurant bondé, voilà ce que montre un député AfD de son séjour syrien, débuté lundi 5 mars, sur sa page facebook. Des images assorties de ce commentaire : « La vie quotidienne normale. »

« Vie quotidienne normale », ce sont les mots de ce parti pour justifier sa demande de placer la Syrie sur la liste des pays sûrs. Un tel classement serait l’assurance de pouvoir faciliter…

Voir l’article original 216 mots de plus

Damas en passe de prendre le contrôle de la Ghouta orientale

Non classé

Strategika51 Intelligence

Sans apocalypse ni armes spéciales, les unités de l’Armée syrienne, soutenues par des milices progressistes palestiniennes et des unités d’élite du Hezbollah libanais au sol, par les forces aérospatiales russes et l’aviation syrienne dans le ciel ont réussi à scinder l’enclave rebelle de la Ghouta orientale en deux parties et pris le contrôle de la moitié de ce territoire en avançant vers la localité stratégique de Douma et la localité de Harasta.

Des renforts militaires syriens continuent d’affluer vers la Ghouta orientale où le président Assad supervise en personne et sur le terrain les opérations au sol. Damas est déterminé à rétablir le contrôle du pouvoir central sur l’ensemble de son territoire.

La localité de Douma, haut lieu maudit de tous les narcotrafics, la contrebande, la criminalité organisée et sanctuaire de la pègre avant la guerre, est soudainement devenu un lieu saint de la rébellion au déclenchement du conflit…

Voir l’article original 390 mots de plus

«L’aide des USA atterrit finalement chez les extrémistes»: les analystes s’inquiètent de la force rebelle syrienne de 60 000 hommes du Pentagone

Non classé

MIRASTNEWS

Les analystes ont averti que les groupes soutenus par les Etats-Unis d’Amérique en Syrie font souvent défaut aux extrémistes avec leurs armes. C’est après qu’il a été révélé que le Pentagone prévoit de dépenser environ 300 millions de dollars pour former et équiper une armée de 60 000 hommes en Syrie.

Commentant les plans du Pentagone de construire, former et équiper une « opposition syrienne » pour combattre l’Etat islamique (EI, IS, anciennement ISIS) en Syrie, un certain nombre d’experts des USA ont déclaré à RT que cette initiative n’avait rien à voir avec la lutte contre le terrorisme. Au lieu de cela, les armes et l’aide des Etats-Unis d’Amérique pourraient facilement tomber entre les mains d’extrémistes islamistes, comme on l’a souvent vu dans le passé.

LIRE PLUS:« Interruption opérationnelle »: l’offensive turque à Afrin en Syrie oblige les Etats-Unis d’Amérique à stopper la bataille contre l’EIIL

«Dans le passé, certains des groupes…

Voir l’article original 1 461 mots de plus