Alain Bauer : «Quel danger représente pour l’Occident ce qui reste de l’État islamique ?»

Non classé

RESEAU ACTU

TRIBUNE – La déroute de l’État islamique en Syrie et en Irak ne signifie pas que l’organisation terroriste n’ait plus aucune capacité de nuire, explique le criminologue.

En Syrie comme en Irak, la victoire militaire sur le califat territorial ne fait plus aucun doute. Les divisions entre alliés d’hier vont se traduire mécaniquement par une décomposition et des recompositions entre alliés du régime de Bachar el-Assad, alaouites de l’État profond syrien, kurdes de diverses obédiences, turcs, iraniens, russes, agents des monarchies sunnites, alliés de Washington dans l’Armée syrienne libre, et tribus mercenaires aux alliances tarifées et en CDD.

L’État islamique a donc vécu en tant qu’État. Il restera des zones de guérilla et, comme en Afghanistan, la guerre sur place ne fera que continuer, tant les haines millénaires semblent insurmontables.

En Occident, le calme trompeur qui règne ?

Article complet: Le Figaro — http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/03/01/31002-20180301ARTFIG00331-alain-bauer-quel-danger-represente-pour-l-occident-ce-qui-reste-de-l-etat-islamique.php

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/171444844655

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s