La Panique, l’arme antiaérienne absolue selon les israéliens

Non classé

Strategika 51

Langue de bois.

Une Commission d’enquête israélienne sur la destruction d’un F-16 I lors des raids israéliens  ayant visé des objectifs militaires syriens le 10 février 2018 a conclu ses investigations.

Selon cette enquête, c’est la panique qui a fait abattre l’appareil.

La panique. Il fallait désigner un coupable. C’est fait.

Aucun mot sur le reste des appareils. Juste une petite allusion concernant les systèmes de défense antiaériens « russes », lesquels auraient été incapables de détecter les avions de combat israéliens.

L’honneur de Tsahal est sauf encore une fois. Grâce à la panique de ses pilotes. Une panique plus efficace que les obus d’un Pantsir S-1 ou les missiles d’une batterie SAM.

Fallait oser.

Entre 1967 et 1973, un conseiller militaire soviétique détaché auprès des forces armées syriennes s’était plaint à sa hiérarchie du comportement erratique de certains pilotes syriens de l’époque lorsqu’ils détectaient des F-4 israéliens: au lieu de les…

Voir l’article original 102 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s