Ce détail permet à Damas et ses alliés de poursuivre les frappes sur la Ghouta orientale

Non classé

RESEAU ACTU

SYRIE – La résolution réclamant ?sans délai? un cessez-le-feu en Syrie après une semaine de bombardements intenses de Damas sur le fief rebelle de la Ghouta n’aura eu aucun effet. Dès ce dimanche 25 février, soit moins de 24h après le vote du Conseil de sécurité des Nations Unies, les frappes se sont poursuivies, sans pour autant provoquer étonnement ou indignation parmi la communauté internationale. Et pour cause: le ver était déjà dans le fruit – ou plutôt dans la résolution.

Une fois n’est pas coutume, la résolution a été votée à l’unanimité par les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, y compris la Russie qui soutient pourtant le président syrien Bachar al-Assad. Mais si les Russes, après avoir mis onze fois leur veto sur les résolutions relatives à la Syrie, ont fini par y mettre du leur, c’est parce qu’ils ont réussi à obtenir un compromis capable…

Voir l’article original 918 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s