La Turquie pas concernée par la trêve en Syrie, les rebelles également…

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le verbiage diplomatique multilatéraliste, fastidieux et creux, tel qu’il est pratiqué au sein d’organisations internationales est l’un des plus ennuyeux qui puisse exister et ce n’est nullement un hasard si la plupart des résolutions du Conseil de Sécurité demeurent tellement éloignées de toute réalité que plus personne ne s’encombre à en lire le contenu formaté suivant des conventions fixes.

La Turquie, qui mène une opération militaire à Afrin, en plein territoire syrien et qui joignait sa voix jusqu’à hier aux pleureuses de Washington, Londres, Paris et Ryad sur le sort des terroristes de la Ghouta orientale et d’Idlib, vient d’affirmer qu’elle n’est nullement concernée par la trêve en Syrie, votée unaniment par le Conseil de Sécurité hier.

Bref, l’artillerie et l’aviation du Sultan continuent de pilonner les positions des YPG kurdes mais si possibles les forces gouvernementales syriennes.

C’est pas ce machin chose à New York qui va entraver les…

Voir l’article original 249 mots de plus

Premier baptême de feu du Su-57 en Syrie

Non classé

Strategika51 Intelligence

Le déploiement d’un certain nombre d’avions furtifs de cinquième génération Sukhoï Su-57 en Syrie suscite de très nombreuses interrogations quant à sa signification.

Une première réponse nous vient des satellites-espions israéliens et US, qui scrutent avec minutie le moindre recoin en Syrie depuis des mois.

Une deuxième réponse plus inquiétante pour les rivaux de Moscou nous parvient des radars US en Israël, en Irak et en Turquie ainsi que l’ensemble des systèmes d’écoute et d’interception du signal à la disposition des israéliens : une nouvelle arme totalement inconnue aurait survolé l’une des localités de la Ghouta orientale ces dernières 48 heures.

Deux projectiles hypersoniques se sont abattus sur des cibles précises localisées dans la Ghouta orientale au moment précis où deux Su-57 étaient dans le ciel de Damas.

Aucun missile Air-Sol ou missile de croisière actuellement en service n’atteint une vitesse aussi élevée. La plupart peuvent atteindre des vitesses subsoniques…

Voir l’article original 184 mots de plus

Des roquettes Grad interceptées par le Pantsir S-1 près de Damas

Non classé

Strategika51 Intelligence

Des systèmes Pantsir S-1 des forces syriennes de défense aérienne du territoire ont intercepté le 24 février 2018 cinq roquettes  Grad lancées sur la base militaire d’Adumayr, utilisée comme QG des forces d’élite chargée de recapturer la Ghouta orientale depuis une position localisée à 8 kilomètres du périmètre de l’aérodrome de la base.

La base aérienne d’Adumayr est située à 25 kilomètres au Nord-Est de la Ghouta.

Plus de 50 obus de mortier et de roquettes ont été lancés par les groupes terroristes sur Damas depuis le début de l’assaut sur la Ghouta Orientale.

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a voté à l’unanimité une trêve de 30 jours en Syrie mais il est très peu probable que les organisations terroristes cessent le combat.

Voir l’article original

«Le risque d’un embrasement régional est déjà là»

Non classé

RESEAU ACTU

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, revient pour Libération sur le siège du fief rebelle de la Ghouta par le régime de Bachar al-Assad et les leçons à tirer sur l’impasse en Syrie. Malgré d’intenses négociations, les membres du Conseil de sécurité de l’ONU n’ont pas réussi à se mettre d’accord vendredi sur un projet de résolution demandant un cessez-le-feu de trente jours en Syrie, afin de permettre la livraison d’aide humanitaire d’urgence. Le vote a été repoussé à samedi.

«Il n’y a pas de mots pour décrire ce qui se passe dans la Ghouta orientale», «cataclysme humanitaire», «le pire est devant nous» : qu’entendez-vous par là ?

J’entends par là que si nous n’agissons pas fortement, l’armée d’Assad lancera l’assaut contre une zone de 400 000 habitants, dans l’immense majorité des civils, assiégés depuis 2013 et, n’oublions pas cela, qui ont déjà subi d’épouvantables massacres. Je vous rappelle que les frappes chimiques…

Voir l’article original 951 mots de plus

Djibouti seizes control of Dubai-run Doraleh port

Non classé

RESEAU ACTU

The government of Djibouti has seized control of a container terminal operated by United Arab Emirates-based company Dubai Ports World (DP World), saying that the contract between the two parties was damaging the sovereignty of Djibouti.

The government announced the nationalisation of the Doraleh Container Terminal (DCT) in Djibouti on Thursday, placing the blame for the termination of its contract with DP World – the world?s fourth largest port operator – on the Dubai-owned company?s refusal to ?settle amicably?.

A statement on behalf of President Ismail Omar Guelleh?s office said the government had ?decided to proceed with the unilateral termination of the concession contract ? awarded to DP World?.

DP World won a 30-year concession in 2006 to operate the DCT, which opened in 2009.

The Dolareh port is particularly crucial to its landlocked-neighbour Ethiopia: more than 95 percent of the country?s imports come through Djibouti, authorities say.

Despite being…

Voir l’article original 712 mots de plus

La France avertit : « Que la tragédie syrienne ne soit pas aussi le tombeau de l’ONU »

Non classé

RESEAU ACTU

Plus de 400 civils, dont une centaine d’enfants, ont été tués depuis dimanche dans l’enclave rebelle de la Ghouta orientale par d’intenses bombardements du régime syrien. Un bilan insoutenable contre lequel la communauté internationale reste impuissante. Un coupable est pointé du doigt : l?allié russe de Bachar al-Assad qui retarde depuis plusieurs jours à l’ONU une résolution en faveur d’une trêve humanitaire, qui sera finalement soumise ce vendredi au vote du Conseil de sécurité. 

Jeudi à New York, l’ambassadeur russe à l’ONU Vassily Nebenzia a annoncé qu’il n’y avait pour l »heure ?pas d’accord? pour imposer un cessez-le-feu humanitaire d’un mois.

Paris, comme Washington, s’élève contre la position russe. Fustigée pour son inaction, l’ONU tente pour l »heure de sauver les apparences. Reste donc les mots, les mots très forts de l’ambassadeur français à l’ONU François Delattre. 

Dans un discours prononcé devant le Conseil de sécurité

Voir l’article original 584 mots de plus

Syrie : isolés, les Kurdes font appel aux milices pro-Bachar

Non classé

RESEAU ACTU

Depuis sa ville d’origine Jezrah, située entre Raqqa et Deir ez-Zor, Salem el Khalif, un jeune Arabe de 28 ans, a fait 400 km en bus pour venir manifester contre l’offensive turque à Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie. Mais il ne verra jamais Afrin. En ce début de soirée, jeudi 22 février, il repose face contre terre sur une route en lacets, victime d’un bombardement de l’aviation turque. La frappe a fait au moins un mort – lui, Salem – et 14 blessés, d’après l’hôpital d’Afrin.

Près du village de Basutê, à dix kilomètres au sud de l’agglomération (175 000 habitants en 2004, auxquels s’ajoutent des centaines de milliers de réfugiés), des tirs de sommation d’artillerie ont stoppé le convoi de plus de 130 véhicules – des bus, des vans, quelques voitures, des ambulances – remplis de civils venus de tout le nord de la Syrie pour protester contre l’offensive menée par la Turquie et des milices syriennes alliées. Puis une frappe est…

Voir l’article original 738 mots de plus