En Irak, face au juge, les veuves de djihadistes disent avoir été bernées

Non classé

RESEAU ACTU

>International||
18 février 2018, 23h26
|5
Arrêtées par les forces irakiennes, les femmes de djihadistes disent avoir été bernées par leur mari. LP/Philippe de Poulpiquet

Lors d’une audience au tribunal de Bagdad, des veuves de djihadistes ont affirmé avoir été bernées et menacées par leur mari qui les aurait entraînées en Irak.

Toutes ont été arrêtées à Mossoul, en Irak, ancienne capitale de l’Etat islamique. Toutes ont en commun d’avoir été mariées à des djihadistes, morts au combat face aux forces irakiennes en 2017. Dans la salle du tribunal de Bagdad, où ces femmes âgées de 20 à 50 ans sont jugées, toutes racontent avoir été bernées et menacées par leur mari.

Des femmes trompées ?

Ainsi, Angie Omrane raconte avoir rencontré son mari via Internet. « Il m’a proposé de nous rencontrer en Turquie mais là un intermédiaire m’a dit qu’il allait me conduire…

Voir l’article original 320 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s