Opération Rameau d’Olivier :  objectif Idlib !  

Non classé

Strategika51 Intelligence

L’objectif primaire de l’opération turque au Nord de la Syrie s’est precisé : la province syrienne d’Idlib, la dernière à échapper au contrôle de Damas.

En toute logique, Ankara tente de conjurer la chute d’Idlib et la perte de toute influence dans la guerre en Syrie.

La Turquie a tissé des échanges commerciaux très denses avec les rebelles syriens d’Idlib depuis la perte de cette province par le pouvoir central syrien. Ces échanges ont stimulé le développement des activités économiques de la province turque du Hatay et l’interaction des populations Arabes et Turkmène de cette région frontalière à l’histoire contestée et objet de vieilles revendications territoriales entre Damas et Ankara. L’intervention turque s’est déclenchée au moment où les forces syriennes et les alliés ont entamé la reprise de l’aérodrome militaire d’Abu Dohour dans la province d’Idlib et réduit une poche rebelle à cheval entre les deux provinces septebtrionales d’Alep et…

Voir l’article original 104 mots de plus

Hommage au peuple kurde, agressé par Erdogan

Non classé

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Hommage au peuple kurde, agressé par Erdogan____________________________________________________

S’il est un peuple qui mérite toute notre estime et notre admiration, c’est bien le peuple kurde, dont le courage n’est plus à démontrer.

BHL, qui est loin d’être ma référence parmi nos philosophes, a remarquablement mis en valeur ce courage des combattants kurdes, et notamment des femmes, avec son film Pershmerga, qui a conquis le public, jusque dans les rangs de l’ONU.

Et si la coalition occidentale a pu vaincre l’Etat Islamique dans un délai plus rapide que prévu, elle le doit au peuple kurde qui a mis toutes ses forces dans la bataille.

Bien que musulmans sunnites, les Kurdes ont fait le choix de la démocratie et de l’égalité hommes-femmes.

200 000 chrétiens chassés d’Irak ont pu se réfugier au Kurdistan.

Et bien des Yézédis leur doivent la vie sauve.

Ce peuple maudit, qui n’a toujours pas son Etat propre, contrairement aux promesses qui lui avaient été…

Voir l’article original 543 mots de plus

Syrie :  la Turquie tente d’établir une tête de pont en poursuivant le plan initial derrière le conflit au Levant

Non classé

Strategika51 Intelligence

Si l’on fait abstraction de la narration officielle turque, les forces armées de la République de Turquie, l’une des plus grandes armées de l’Alliance atlantique (OTAN) en termes d’effectifs, est intervenue au Nord de la Syrie pour soutenir directement la rébellion syrienne contre les forces kurdes et le gouvernement syrien.

La stratégie militaire turque demeure floue et d’une extrême ambiguïté. Officiellement, il s’agit de frapper les forces des YPG kurdes, assimilées au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK). Dans les faits, le deuxième Corps d’Armée turc dont le QG est basé à Hatay tente de remettre sur selle l’Armée libre syrienne (ASL), une organisation rebelle quasiment décimée lors de la guerre en Syrie et à court terme établir une tête de pont suivant l’axe Afrin-Minbej tout en permettant la jonction des rebelles HTS (Instance de Libération du Levant) d’Idlib avec les rebelles Ennosra-IS des enclaves non libérées de la province…

Voir l’article original 376 mots de plus

Syrie – Des dizaines d’étrangers combattent aux côtés des Kurdes à Afrine

Non classé

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Des volontaires étrangers se trouvent dans la région d'Afrine.

___________________________________________________

Des volontaires américains, britanniques ou encore allemands qui ont combattu Daech avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) participent au combat pour repousser l’offensive de la Turquie, rapporte un responsable des FDS.

Les forces turques et leurs alliés arabes ont attaqué samedi la région d’Afrine, bastion dans le nord-ouest de la Syrie des Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara mais soutenue par Washington. Des combats que la France souhaite voir s’arrêter.

Des volontaires américains, britanniques ou encore allemands qui avaient combattu le groupe État islamique aux côtés des Forces démocratiques syriennes (FDS) se trouvent dans la région d’Afrine pour repousser l’offensive de la Turquie, a déclaré mercredi un responsable des FDS.

L’enclave kurde d’Afrine, située dans le nord de la Syrie, est visée par une intervention militaire turque depuis la fin de la semaine dernière. « Une partie des volontaires étrangers qui ont…

Voir l’article original 147 mots de plus

Affrontements à Bethléem et Ramallah – 23 janvier 2018

Non classé