Ultra orthodoxes : affrontements à Jérusalem – 20 novembre 2017

Non classé

Le Pentagone déclare qu’il reste en Syrie, bien que l’Etat islamique semble vaincu

Non classé

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Pourquoi se gêner ? Il reste encore des choses à détruire en Syrie. Après quoi il sera temps de passer à l’étape suivante, la reconstruction… au bénéfice presque exclusif des entreprises américaines. Comme en Irak. OD

« Raqqa, la capitale de facto de l’État islamique (EI), est prise et en ruines.

Des soldats étatsuniens et des travailleurs humanitaires civils se trouvent dans la ville syrienne, aidant les autorités locales à rétablir les services de base tels que la nourriture, l’eau et l’électricité.

Mais la reconquête du territoire détenu par l’EI en Irak et en Syrie n’est qu’une victoire partielle pour la politique étatsunienne. Après sept ans de guerre civile, le régime du président syrien Bachar Assad reste au pouvoir. Les autres objectifs des États-Unis – la fin du régime d’Assad, une nouvelle constitution syrienne et des élections démocratiques – ne sont toujours pas atteints.

Malgré la défaite de l’EI, le secrétaire…

Voir l’article original 471 mots de plus