Les Saoudiens montrent des signes de faiblesse alarmants

Non classé

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« L’héritier au trône Mohammed Ben Salmane doit succéder à son père, âgé de 81 ans, dans une situation de plus en plus inquiétante : tant du point de vue géopolitique que financier.

Les Houthis du Yémen ont tiré un autre missile sur Riyad. S’il fut abattu grâce aux batteries Patriot fournies par les Etats-Unis, c’est l’illustration de l’échec des Saoudiens dans les guerres qu’ils financent…

Depuis quelques mois, le prince héritier et ses conseillers s’interrogent sur la volonté concrète de Washington au Moyen-Orient, et de la place qu’ils entendent accorder à l’Arabie Saoudite. Le gendre du président Trump vient d’effectuer un très court voyage afin de rassurer l’allié en perte de vitesse.

Le doute est cependant là et le prince héritier, âgé de 32 ans, a pris la décision de consolider rapidement son pouvoir dans une perspective de changements économiques et sociaux que nous pourrions traduire par inédits. C’est pourquoi…

Voir l’article original 492 mots de plus

Alexander Prokhorenko : « je veux mourir avec dignité et que tous ces salauds meurent avec moi »

Non classé

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Alexander Prokhorenko : « je veux mourir avec dignité et que tous ces salauds meurent avec moi »_____________________________________________________

‌‌Vous vous souvenez du jeune héros Alexander Prokhorenko ?

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/01/hommage-a-alexandre-prokhorenko-age-de-25-ans-qui-a-sacrifie-sa-vie-a-lhonneur-de-son-drapeau/

C’était un jeune ( 25 ans ) officier de l’armée russe qui avait sacrifié sa vie, le 24 mars 2016, alors qu’il était encerclé par les terroristes islamiques à Palmyre.

Voici le script intégral de ses derniers échanges radio avec ses supérieurs :

 » Officier : Commandant je suis piégé, je répète je suis piégé.
Commandant : S’il vous plaît, répétez et confirmez.
Officier : Ils m’ont vu, il y a des tirs partout, je suis coincé. Je demande l’évacuation immédiate.
Commandant : Demande d’évacuation reconnue.
Officier : S’il vous plaît dépêchez-vous, il me reste peu de munitions, ils semblent partout, je ne peux pas tenir très longtemps, s’il vous plaît dépêchez-vous.
Commandant : Confirmé, retenez-les, continuez à riposter, allez dans une position sûre, l’appui aérien suit, donnez vos coordonnées.
Officier : ( Il donne les…

Voir l’article original 527 mots de plus