Etats-Unis : Les 6 positions de l’administration Trump sur la Syrie

Non classé

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

En deux semaines, l’administration Trump a défendu 5 positions différentes sur la Syrie :

Jusqu’au 30 mars 2017
Elle considérait que le président Bachar el-Assad avait été élu par ses concitoyens et était donc légitime au pouvoir. Le 30 mars 2017, son ambassadrice aux Nations unies, Nikki Haley, confirmait que la priorité des États-Unis n’était plus de renverser le président syrien.

Les 5 et 6 avril 2017
Après l’attaque chimique de Khan Sheikhoun, le président Trump et son secrétaire d’État Rex Tillerson considéraient que Damas en était responsable, qu’il avait « franchi la ligne rouge » et que Bachar el-Assad devait partir. Ce faisant ils reprenaient la position des néo-conservateurs et précisément celle d’Hillary Clinton.

Du 6 au 10 avril 2017
Pour le conseiller national de Sécurité, HR McMaster, et le secrétaire à la Défense, James…

Voir l’article original 299 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s