Syrie: la base aérienne de Chayrat de nouveau opérationnelle

Non classé

Strategika51 Intelligence

Trois avions de combat ont decollé aujourd’hui de la base aérienne de Chayrat, visée par une attaque de missiles de croisière US.

Les appareils de l’aviation syrienne ont mené des mission de soutien tactique aux troupes au sol dans le gouvernorat de Homs.

Les hordes terroristes ont entamé une offensive contre les lignes gouvernementales une heure à peine après la chute des 59 Tomahawks US en territoire syrien.

Enfin sur ordre du président Al-Assad, le chef d’état-major des forces armées, le général Ali Abdallah Youb s’est rendu sur la base et y a supervisé la reprise des opérations de combat.

Voir l’article original

Affrontements au camp palestinien de Sidon – 7 avril 2017

Non classé

L’armée syrienne délocalise ses avions de combat 

Non classé

Strategika51 Intelligence

L’armée de l’air syrienne a décidé de redéployer ses avions de combat encore opérationnels afin d’éviter qu’ils ne soient détruits par de nouvelles frappes de missiles de croisière US.
Des chasseurs de type Mikoyan Gurevitch Mig-29SM ont été relocalisés à Hmeimim.

D’autres avions d’attaque au sol sont en train d’être disséminés sur divers aérodromes secondaires, voire improvisés.

Damas a sollicité l’expertise des iraniens et des irakiens en la matière.

Lors de la seconde guerre du Golfe en 1991, l’Irak avait transféré ses meilleurs avions de combat en Iran, avec lequel il était en guerre jusqu’en 1988. Ces avions n’ont jamais été restitués.

Le 16 janvier 1991, les États-Unis déclenchaient une vaste guerre aérienne contre l’Irak dont le résultat fut pour le moins mitigé.

Les irakiens usèrent alors d’une ruse de guerre très ancienne en ayant recours à des leurres peu chers que les forces de la coalition dirigée par Washington…

Voir l’article original 139 mots de plus

Changement de régime aux États-Unis : George W. Trump prend le pouvoir !

Non classé

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Trump devait se soumettre ou se démettre. Il avait perdu tous ses alliés : son patron du National Security Council (le général Flynn, « démissionné » pour sa russophilie), son ministre de la Justice (Jeff Session, amputé d’une partie de ses responsabilités, pour la même raison), son pare-feu du House Intelligence Committee (Devin Nunes, « récusé » dans l’enquête sur la Russie). L’étau se resserrait implacablement.

L’agit-prop des réseaux Pelosi-Soros projetait quotidiennement le spectre de l’impeachment. Les néocons, l’œil vissé sur leur priorité (l’élection présidentielle russe du printemps 2018), bâtissaient le « dossier article 5 » (de l’OTAN). Les deux commissions parlementaires sur les ingérences de la Russie étaient destinées à légalement définir l’élection de Trump en « acte de guerre ». Le tout pour mettre économiquement Poutine à genoux, lui infligeant…

Voir l’article original 450 mots de plus

Le Congrès est divisé  sur les prochaines étapes en Syrie

Non classé

histoireetsociete

USA-BUDGET

Les membres du Cingrès restent divisés en ce qui concerne les prochaines étapes en Syrie et la possibilité de lancer une autre grande offensive à grande échelle au Moyen – Orient , a annoncé CNN  lundi.

Selon la chaîne de télévision, bien que les législateurs aient apporté un soutien écrasant au lancement des missiles autorisé hier par le président Donald Trump contre une base aérienne de la nation arabe, ils veulent être consulté sur toute action future.

La question la plus importante est de savoir si les Etats-Unis doivent mener une guerre totale en Syrie s’est confrontée à des lignes typiques des batailles partisanes sur la colline du Capitole, entre des législateurs qui s’opposent à toute intervention et d’autres suggérant que le président de présenter un plan à long terme.

Nancy Pelosi, chef de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, a appelé vendredi les membres de cet organe à revenir hier…

Voir l’article original 405 mots de plus

America Illegally Bombs Syria Under False Pretexts. Links for critical thinking.

Non classé

In Gaza

1syria-e1491437279413
*« …the White Helmets are handling the corpses of people without sufficient safety gear, most particularly with the masks mostly used , as well as no gloves. Although this may seem insignificant, understanding the nature of sarin gas that the opposition claim was used, only opens questions. Within seconds of exposure to sarin, the affects of the gas begins to target the muscle and nervous system. There is an almost immediate release of the bowels and the bladder, and vomiting is induced. When sarin is used in a concentrated area, it has the likelihood of killing thousands of people. Yet, such a dangerous gas, and the White Helmets are treating bodies with little concern to their exposed skin. This has to raise questions. » (from: « Jumping to conclusions; something is not adding up in Idlib chemical weapons attack« )

This morning, under the orders of President Trump, the US military…

Voir l’article original 3 152 mots de plus