Procès: Sévère verdict du Tribunal Militaire. Les étudiants en prison (L’Orient-Le Jour du 20 avril 2000)

Non classé

La répression brutale à laquelle se sont livrés mardi les forces de l’ordre contre les étudiants a suscité hier une vague d’indignation dans divers milieux politiques ainsi que parmi les organisations de défense des droits de l’Homme qui ont dénoncé d’une seule voix les atteintes à la liberté d’opinion. L’Etat, par le biais du Tribunal Militaire, est toutefois passé outre à ces condamnations et a fait monter d’un cran la répression en infligeant des peines de dix jours à six semaines de prison à une dizaine d’étudiants au motif que ces derniers ont « affronté la police »!

En réaction à la brutalité des soldats et des FSI, trois sit-in ont été organisés hier à l’Université Saint-Joseph (rue Huvelin), à la Faculté d’Information de l’Université Libanaise et à l’Université Américaine. Le mouvement de protestation a dépassé le problème ponctuel des arrestations arbitraires pour prendre une tournure politique. Les étudiants de l’USJ ont brûlé le drapeau syrien et scandé des slogans hostiles à Damas, réclamant le retour à un Liban « libre, souverain et indépendant ».

Après les verdicts prononcés par le Tribunal Militaire, la fronde estudiantine pourrait être relancée dans les prochaines vingt-quatre heures, en dépit du chômage pascal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s