Liban-Sud: Cinq civils libanais blessés hier. Chute d’obus près de Nahariya et raids israéliens (L’Orient-Le Jour du 21 juin 1999)

Armée Israélienne (Tsahal), Hezbollah

Le bombardement israélien d’une maisonnette habitée à Qabrikha au nord de la zone occupée a entraîné hier soir des chutes d’obus tirés à partir du Liban au nord de la station balnéaire de Nahariya. L’aviation ennemie a immédiatement riposté. Des chasseurs-bombardiers ont, en deux vagues successives, tiré au total huit missiles air-sol sur les environs de Yater et Qlaylé. Un habitant de Yater, Mohammad Kourani, 45 ans, a été blessé par des éclats alors qu’il fuyait les bombardements et a été évacué vers un hôpital de Tyr. Sa vie n’est pas en danger. De son côté, le Hezbollah a revendiqué le bombardement de deux positions de l’armée israélienne situées à la frontière internationale en réponse à des tirs qui avaient fait quatre blessés civils libanais: une fillette de quatre ans, Lamia Kamas, sa mère Fatima, 35 ans, et deux de ses oncles âgés de 27 et 35 ans.

« L’artillerie de la Résistance islamique a bombardé vers 20h les positions frontalières de Ramia et Jlal el-Alam en réponse aux attaques de l’ennemi israélien contre des objectifs civils », a affirmé un porte-parole du Hezbollah. Selon des services de sécurité, les combattants libanais ont eu recours au canon de 122 mm qui peut atteindre des objectifs situés à 22 km. Dix-huit obus sont tombés autour des deux positions israéliennes, a-t-on ajouté sans faire état de chute d’obus sur le nord d’Israël.

Auparavant, les habitants des localités proches de la frontière avec le Liban avaient été appelés par l’armée israélienne à passer la nuit dans les abris. De fait, l’Etat hébreu s’attendait à une riposte, quatre civils libanais ayant été blessés par un bombardement israélien qui a visé un village jouxtant la zone occupée.

Les civils ont été blessés par l’explosion d’un missile filoguidé tiré à partir de la zone occupée contre une maisonnette dans le village de Qabrikha. Les blessés ont été transportés à l’hôpital de Tibnine, dans la région de Tyr.

Un porte-parole militaire israélien a démenti que les forces israéliennes aient blessé des civils libanais.

« Une patrouille militaire circulant dans le secteur central de la zone de sécurité a aperçu des terroristes dans un immeuble désaffecté près du village de Qabrikha et a ouvert le feu sur eux », a-t-il dit.

Selon le porte-parole, « les balles ont uniquement atteint l’immeuble mais pas des maisons habitées ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s