La voix du Nord: Alep libérée, la famille Ghannoum rêve de retourner en Syrie

Non classé

histoireetsociete

 Prisonnière d’un conflit sans fin, la famille Ghannoum a dû quitter Alep au printemps 2013 pour trouver refuge dans l’Arrageois. Cette famille de Syriens a vécu avec soulagement la libération récente de leur ville. Les combats se sont tus. Ils veulent retourner dans leur pays pour le reconstruire. La Voix du Nord nous fait entendre un autre son de cloche que celui que la presse habituellement nous offre. A la désinformation sur ce qui se passe en Syrie, l’atlantisme ambiant et ses déformations, la presse française qui a décidé de pleurer sur les « malheurs » d’Alep, pour mieux nous vendre les djihadistes, oublie d’écouter les réfugiés syriens et ce qu’ils disent réellement (note de Danielle Bleitrach)

Ziad, Céline, Karine et Nayla sont arrivés en France au printemps 2013.

Ziad, Céline, Karine et Nayla sont arrivés en France au printemps 2013.

Il y a quelques…

Voir l’article original 604 mots de plus

The independant : Isis: l’islam n’est «pas le plus fort facteur» qui incite les combattants étrangers à rejoindre  des groupes extrémistes en Syrie et en Irak – Rapport

Non classé

histoireetsociete

Les conclusions de ce rapport démontrent que ce n’est pas la pratique religieuse traditionnelle qui est à l’origine du phénomène, mais bien des aspirations à l’aventure rédemptrice pour de jeunes criminels et une conscience politique dévoyée, comme tous les fascismes. La responsabilité de ceux qui devraient aider à faire naître une conscience politique y compris révolutionnaire et qui se contentent d’utiliser les haines raciales et un pseudo-anti-impérialisme de même tonneau est entière. Il y a déjà longtemps j’avais mis en garde les communistes sur le fait que s’ils ne jouaient pas leur rôle, Ben laden deviendrait le Che guevara des banlieues, nous n’en sommes pas loin. (note et traduction de danielle Bleitrach pour hiwtoire et societe)

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/isis-foreign-fighters-british-european-western-dying-radicalised-islam-not-strongest-factor-cultural-a7421711.html?cmpid=facebook-post

La religion n’ est pas la plus grande force motrice qui pousse  des milliers de combattants étrangers à rejoindre…

Voir l’article original 1 394 mots de plus

Le journaliste et réalisateur syrien qui a révélé les atrocités de Daesh à Alep assassiné en Turquie

Non classé

histoireetsociete

 Pendant que chez nous des gens déshonorent le métier de journaliste, d’autres meurent pour  le faire avec courage(note de danielle Bleitrach)

LUNDI 28 DÉCEMBRE 2015 09:22 GMT

Un éminent journaliste syrien qui a réalisé plusieurs documentaires dévoilant le vrai visage de Daesh, a été abattu par des assaillants en plein jour à Gaziantep. Il s’agit du troisième meurtre de journaliste en Turquie ces trois derniers mois.

Naji Jerf, rédacteur en chef du magazine Hentah, connu pour ses documentaires dénonçant les violences et abus commis sur les territoires contrôlés par l’Etat islamique (Daesh, EI), a essuyé un tir mortel près d’un bâtiment abritant les locaux de médias indépendants syriens dans la ville turque de Gaziantep. Ce sont ses collègues qui ont révélé sa mort.

Selon un média local, le journaliste a été victime d’un tir à la tête alors qu’il marchait dans la rue. Il a été transporté à l’hôpital mais…

Voir l’article original 284 mots de plus

Trafic d’organes à Alep: 48 euros pour un mort, 278 euros pour un blessé . – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Non classé

Salimsellami's Blog

Selon une autre habitante d’Alep, Alya, un vaste marché a été organisé près de la frontière turque.«  Dans ce marché on peut acheter pratiquement tout, dont des femmes et des enfants. Un mort y coûte 25  000 livres syriennes (48 euros), alors qu’un blessé est vendu trois fois plus cher, à 150  000 livres (278 euros). Chaque jour, les hôpitaux se remplissent de blessés qui sont considérés comme une source d’organes  », a confié Alya à l’agence Sputnik. Un groupe d’experts médico-légaux a déclaré à l’agence qu’il était très facile de se procurer des organes humains en ville. Des étrangers venus en ville sous couvert d’aide humanitaire étaient en réalité des membres de la mafia qui, d’un commun accord avec des médecins étrangers, volaient des organes humains et les faisaient passer par la frontière turque……

Source : Trafic d’organes à Alep: 48 euros pour un mort, 278 euros pour un blessé …

Voir l’article original 4 mots de plus

Daesh ou le festin des charognards. – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Non classé

Salimsellami's Blog

Morbides en soi, les crimes commis par les fanatiques leur rapporteraient également un pactole en sonnant et trébuchant. Ce qui n’est pas sans rappeler les nazis qui vendaient la peau des exécutés aux entreprises spécialisées en maroquinerie sans parler des cheveux et des prothèses dentaires en or. En principe tout est possible et rien n’est nouveau ici-bas. Le même exercice écoeurant, une véritable chasse à l’homme, se déroulait en Syrie pendant la période active de la guerre qui y fait toujours rage. Il y a 2 ans, Alain Jules, journaliste indépendant, expert en relations internationales, a consenti à répondre à la question de Sputnik portant sur la réalité de ce commerce en Syrie:……..

Source : Daesh ou le festin des charognards. – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Voir l’article original