Escalade – Katiouchas sur la Galilée, en riposte aux pertes civiles. L’aviation israélienne s’acharne à l’aube sur les centrales électriques (L’Orient-Le Jour du vendredi 5 mai 2000)

Armée Israélienne (Tsahal), Armée Libanaise, FINUL, Hezbollah

La situation s’est détériorée subitement hier sur le terrain, au moment où l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, Terje Roed-Larsen, examinait avec les autorités libanaises, les modalités d’un déploiement d’une force des Nations Unies après le retrait israélien du Liban-Sud, prévu d’ici juillet.

 

Pour la première fois depuis juin dernier, le Hezbollah a tiré des roquettes de type Katioucha sur le nord de la Galilée ripostant ainsi à la mort de deux femmes, quelques heures plus tôt, dans le bombardement israélien du village de Qatrani au sud de Jezzine. Les représailles israéliennes ne se sont pas fait attendre et l’aviation de l’Etat hébreu a violemment bombardé, à partir de 2h20 du matin, les centrales électriques de Bsalim (Metn) et de Beddawi près de Tripoli. Les bombardements ont plongé plusieurs quartiers de la capitale et de ses environs dans l’obscurité. De nombreux habitants se sont réveillés dans la panique après que les appareils eurent crevé le mur du son au-dessus de Beyrouth.

 

Presque simultanément, les avions israéliens bombardaient un dépôt d’armes du Hezbollah dans la Békaa. Les chasseurs-bombardiers ont tiré des missiles dans une zone résidentielle située entre les villes de Zahlé et Baalbeck. Une de ses attaques a visé une station d’essence, située à l’entrée de la localité de Brital.

 

Les déflagrations, suivies de longues rafales de tirs de DCA, ont secoué Beyrouth et ses environs. A l’heure de mettre sous presse, aucun chiffre n’était encore disponible quant au nombre des victimes.

 

Le Cabinet de sécurité israélien s’était auparavant réuni au siège du ministère de la Défense à Tel-Aviv sous la présidence du Premier ministre Ehud Barak. Selon la radio publique israélienne, « les participants ont convenu qu’il ne peut pas ne pas y avoir de réaction israélienne à l’attaque du Hezbollah ». Le Cabinet était « divisé en deux groupes, l’un prônant une vive réaction, le second se prononçant pour la modération », avait précisé la radio qui a fait était de cinq salves qui se sont abattues sur ce secteur, dit du « doigt de la Galilée ».

 

Cela dit, des efforts internationaux seront déployés au cours des prochains jours, pour tenter de calmer le jeu au Liban-Sud, à l’heure où les israéliens s’apprêtent à se retirer de cette région. Les Etats-Unis, qui ont exprimé leur inquiétude devant la détérioration de la situation, doivent entreprendre des contacts avec les parties au conflit au Liban-Sud pour les appeler à la retenue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s