Beyrouth dans le noir (L’Orient-Le Jour du vendredi 25 juin 1999)

Armée Israélienne (Tsahal)

La capitale et toutes les régions avoisinantes ont été plongées dans le noir aux environs de 20h30 après le bombardement israélien de la station électrique de Jamhour. Plus tard, le pilonnage de la station de Bsalim est venu aggraver les choses. Il semble que la panne de courant dans toutes les régions alimentées par ces stations soit appelée à se prolonger. De fait, le ministre des Ressources électriques, Sleiman Traboulsi, qui s’est rendu sur les lieux pour une première évaluation avec le ministre des Travaux Publics Nagib Mikati, a indiqué que les dégâts étaient très importants. Selon lui, tous les transformateurs sont atteints. « Nous examinons la possibilité de relier les régions alimentées par Jamhour à d’autres stations pour rétablir le courant au plus vite », a-t-il dit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s