Poutine ne peut pas laisser tomber Assad : en Syrie doit s’achever le quart de siècle sanglant de l’Occident, par Jiří Vyvadil

Non classé

histoireetsociete

Un texte passionnant d’un Tchèque sympathisant enthousiaste de Poutine et qui donne des arguments tout à fait essentiels sur son approbation. Il le fait à la manière tchèque qui est facétieuse comme le sont  Jaroslav Hasek, l’auteur du soldat Chveik, mais aussi Kafka dont on sous-estime la cocasserie. Ce qui permet d’aborder les sujets les plus sérieux comme ici avec une certaine légèreté dans l’expression. Pour parachever le tableau de l’auteur, il est indéniablement un social-démocrate comme vous le découvrirez dans le choix de ses « héros » politiques européens et français, mais là c’est peut-être l’humour tchèque (note de Danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop).

Сирийский солдат с плакатом президента Башара Аль-Асада

10/04/2016 124 138 829

http://inosmi.ru/politic/20161004/237963195.html

Après la chute du mur de Berlin devait advenir une période remarquable, une époque de liberté complète et d’harmonie entre les peuples.  La victoire a été remportée par le modèle occidental, qui était considéré comme quelque chose d’angélique, beau et humain.  Même…

View original post 1 960 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s